Monfils coupe court

Monfils coupe court

Publié le , modifié le

Les Français ont brillé sur la terre battue bleue de Madrid. Gaël Monfils a profité de l'abandon Igor Andreev, Richard Gasquet a confirmé sa bonne forme en disposant du Serbe Troicki (7-5, 6-3), tout comme Jo-Wilfried Tsonga, vainqueur de l'Américain Harrison (6-2, 7-6) et enfin Gilles Simon a battu l'Espagnol Garcia-Lopez (6-4, 6-3). Nadal est passé sans trembler mais Federer a eu très chaud contre Raonic.

Après les 2h10 passées sur le court contre Kohlschreiber au 1er tour, Gaël Monfils a pu refaire le plein d'énergie lors du 2e tour. Son adversaire, Igor Andreev, sorti des qualifications, a en effet été contraint à l'abandon, touché à l'épaule, alors qu'il était mené 6-3, 1-0, après 39 minutes de jeu. Tombé à la 77e place mondiale, le Russe aurait pu être un premier test majeur face à un spécialiste de la terre, même si elle est bleue à Madrid. Mais le test n'a pas duré longtemps. Une chance pour le Français, tête de série N.12 du tournoi, qui a passé six semaines en-dehors du circuit. Pour la reprise, mieux vaut y aller doucement. "Je ne sais pas si c'est le scénario idéal, mais c'est toujours bien de pouvoir se reposer", a-t-il considéré. "J'ai quand même joué 40 minutes avec une bonne intensité, et où j'ai bien joué. J'aimerais aller un peu plus loin et surtout continuer à ne pas trop mal jouer". Mais le calme ne durera pas. Monfils sera en effet opposé dès le prochain tour à Tomas Berdych. Demi-finaliste à Monte-Carlo, le Tchèque n'a jamais perdu contre Monfils en deux matches, et l'a vaincu en finale à Montpellier cette année. "Ca ne va pas être facile, mais je me dis que c'est un match comme les autres", a-t-il poursuivi. "En 8e de finale d'un Masters 1000, on joue forcément un bon joueur. Il va falloir essayer de le faire bouger et de l'agresser. Et de bien servir également".

Nadal prend sa revanche

Tête de série N.5, David Ferrer a été contraint de serrer le jeu pour franchir ce 2e tour aux dépens de Radek Stepanek 7-6 (7/4), 6-2. Le 26e mondial enregistré un 3e revers consécutif contre l'Espagnol, qui remporte ainsi son 6e succès en neuf rencontres. Vaincu lors de ses quatre derniers duels, Rafael Nadal a pris sa revanche sans contestation possible aux dépens de Nikolay Davydenko. Le Russe s'incline sévèrement 6-2, 6-2 contre le N.2 mondial. L'ex-N.3 mondial a été balayé en 1h20 par l'Espagnol, qui n'a pas eu à défendre la moindre balle de break. Davydenko en est désormais à quatre défaites en autant de matches sur terre battue face à Nadal. Le Majorquin, victorieux à Monte-Carlo et Barcelone, a enregistré sa 11e victoire sur terre battue en 2012, sans le moindre set concédé. Sa dernière défaite sur cette surface remonte à mai 2011, en finale du Masters 1000 de Rome face au Serbe Novak Djokovic. L'Espagnol, victorieux à Madrid en 2005 et 2010, et finaliste en 2009 (battu par Roger Federer) et 2011 (Djokovic), rencontrera au prochain tour son compatriote Fernando Verdasco (N.15) ou le Colombien Alejandro Falla.

Le N.1 français a montré que son élimination la semaine dernière au premier tour du tournoi de Munich face au vétéran allemand Tommy Haas n'était qu'un accident de parcours sans conséquence. Tsonga, tête de série N.4, a facilement dominé dans le premier set le 61e mondial, qu'il avait déjà battu cette année en quart de finale de la Coupe Davis à Monte-Carlo. Il a pris deux fois le service du jeune Américain dans cette manche. Mais Harrison s'est bien accroché dans le second set, sauvant trois balles de break. Tsonga, qui n'a jamais été inquiété sur son service, a dû attendre le tie-break pour rendre l'Américain à la raison. Le Français essaiera de dépasser pour la première fois les huitièmes de finale à Madrid face à son prochain adversaire Alexandr Dolgopolov (N.16). Le style atypique de l'Ukrainien lui convient moyennement.
Les deux joueurs sont à égalité 2 à 2 dans leurs confrontations directes, mais ne se sont jamais affrontés sur terre.

Gasquet attend Federer

Gilles Simon a poursuivi son excellente saison sur terre battue en se qualifiant pour les 8e de finale du Masters 1000 de Madrid, grâce à sa victoire sur l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez en deux sets 6-4, 6-3. Le Français, tête de série N.9, en est à dix victoires en onze matches depuis le début de la saison européenne sur terre battue. Sa seule défaite lui a été infligée par le N.2 mondial Rafael Nadal en demi-finale à Monte-Carlo. Titré il y a dix jours à Bucarest, Simon a joué à sa main contre l'Espagnol, qui ne l'a jamais battu en trois matches. Il a su accélérer au bon moment pour breaker au septième jeu de chaque set, et n'a eu à sauver qu'une balle de break. Il rencontrera au prochain tour le Serbe Janko Tipsarevic (N.7), un joueur qui lui convient bien puisqu'il l'a toujours battu en quatre confrontations. Si Simon a paru facile, Roger Federer, à qui revenait l'honneur de clore la soirée, a éprouvé toutes les peines du monde à se défaire de Milos Raonic. 

De retour à la compétition après un mois d'absence, le Suisse a bien failli trébucher d'entrée. Opposé à la puissance de feu du Canadien au service (21 aces et 86% de points gagnés derrière sa première balle), le n°3 mondial a dû batailler jusqu'au tie-break d'un troisième set au couteau pour s'imposer (6-4, 7-5, 7-6(4) et s'offrir le droit d'affronter Richard Gasquet au tour suivant. Pour en arriver là, le Français s'est montré solide face au Serbe Viktor Troicki (7-5, 6-3). Comme Tsonga, Gasquet n'a pas eu à défendre la moindre balle de break, alors même que les 2h43 passées la veille sur le court face au Brésilien Thomaz Bellucci lui ont pesé lourd dans les jambes. Federer reste sur une défaite sur terre battue face au Tricolore qui l'avait battu l'an passé en 8e de finale à Rome, après avoir perdu le premier set et au bout de deux tie-breaks.

Déclarations :

Richard Gasquet : "J'étais un peu meilleur que lui aujourd'hui. J'ai bien joué. J'étais quand même un peu fatigué ce matin au réveil avec Estoril et le match très dur d'hier (mardi), donc je suis quand même très content de m'en être sorti car physiquement ce n'était pas facile. J'ai réussi à bien servir, lui peinait un peu du fond, j'ai réussi à bien avancer dans la balle. Je sentais que j'étais au-dessus, donc que c'était un match qu'il fallait absolument gagner, mais ce n'était pas facile. J'espère surtout bien récupérer, être à 100%. Après, je n'ai rien à perdre contre (Roger) Federer (son possible opposant en 8e de finale, Ndlr), surtout ici avec l'altitude, ça aide bien son jeu. Mais je vais essayer de faire un grand match et de le battre. Je suis content d'être en 8e et je vais essayer d'aller plus loin."

Jo-Wilfried Tsonga : "Je suis content de mon début de match. Après la suite, j'ai été bon sur mon service. Il n'y a vraiment pas eu de souci, à aucun moment je n'ai été inquiété. Je me suis un peu frustré au deuxième set parce que je sentais que j'avais l'avantage presque dans chaque point, quand j'arrivais à jouer les points. J'ai eu du mal à retourner, ce n'est pas facile ici, ça vole beaucoup et la surface glisse pas mal. (Sur la terre battue bleue) C'est différent. On ne peut pas dire: +C'est bien ou c'est pas bien+. C'est juste différent. Alors forcément certains vont aimer, d'autres moins. Ca glisse beaucoup et comme c'est en altitude ça favorise les gros serveurs un peu plus que sur une terre normale."

Résultats du 2e tour

Stanislas Wawrinka (SUI) bat Jurgen Melzer (AUT) 6-1, 6-4
Gilles Simon (FRA/N.9) bat Guillermo García-López (ESP) 6-4, 6-3
Janko Tipsarevic (SRB/N.7) bat Federico Del Bonis (ARG) 7-6 (7/5), 6-7 (6/8), 6-3
Roger Federer (SUI/N.3) bat Milos Raonic (CAN) 4-6, 7-5, 7-6 (7/4)
Richard Gasquet (FRA/N.14) bat Viktor Troicki (SRB) 7-5, 6-3
Nicolas Almagro (ESP/N.11) bat Marcel Granollers (ESP) 6-3, 7-6 (7/3)
David Ferrer (ESP/N.5) bat Radek Stepanek (CZE) 7-6 (7/4), 6-2
Marin Cilic (CRO) bat John Isner (USA/N.8) 7-6 (7/4), 7-6 (7/3)
Juan Martín Del Potro (ARG/N.10) bat Mikhail Youzhny (RUS) 6-4, 7-6 (7/1)
Oleksandr Dolgopolov Jr. (UKR/N.16) bat Andreas Seppi (ITA) 6-7 (5/7), 7-6 (7/5), 6-3
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.4) bat Ryan Harrison (USA) 6-2, 7-6 (7/4)
Gaël Monfils (FRA/N.12) bat Igor Andreev (RUS) 6-3, 1-0 (abandon)
Fernando Verdasco (ESP/N.15) bat Alejandro Falla (COL) 6-7 (4/7), 6-4, 6-4
Rafael Nadal (ESP/N.2) bat Nikolay Davydenko (RUS) 6-2, 6-2

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze