Gaël Monfils
Gaël Monfils s'est arraché pour venir à bout de Philipp Kohlschreiber | PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Metz : Monfils qualifié pour les demi-finales

Publié le , modifié le

Gaël Monfils s'est démené comme un diable pour finalement arracher la victoire face à Philipp Kohlschreiber (6-7, 6-4, 6-4) et se hisser en demi-finale de l'Open de Moselle, où il affrontera Andreas Seppi, tombeur de Florian Mayer en deux manches (7-5, 6-2). Jo-Wilfried n'a pas lui pas tremblé pour se défaire de Jesse Levin (6-3, 6-4).

Quel combat! Malmené durant toute la première manche, maladroit au service, Gaël Monfils s'est fait violence pour revenir dans le match et s'imposer face à Philipp Kohlschreiber, tête de série n°2 du tournoi. De retour de blessure, le Français s'est surpris lui même en repoussant ses limites pour se montrer plus fort que la fatigue.

Monfils en panne de service

Comme face à Mahut au tour précédent, Gaël Monfils connaît une entame de match très compliquée. Breaké d'entrée, le Français peine à mettre son jeu en place face à un Kohlschreiber toujours aussi solide. Catastrophique au service (33% de première balle), Monfils concède à nouveau son engagement et voit l'Allemand s'envoler (4-1).

Mais une fois encore, la "Monf" est allée puiser dans ses ressources pour revenir dans le match et pousser son adversaire au tie-break. Avec moins de réussite que la veille. Payant sûrement les efforts consentis pour son come-back, Monfils commet trop de fautes et se retrouve mené 6-1. Sur sa troisième balle de set, Kohlschreiber s'adjuge la première manche.

Bien plus en réussite sur son engagement, Gaël Monfils rentre mieux dans ce second set. Le tournant de la rencontre intervient à 2-2 sur le service de son adversaire. Remporté par Monfils, ce jeu interminable va faire basculer le match en sa faveur. Sur sa lancée, la tête de série n°7 enfonce le clou avec un double-break (5-2), tout de suite effacé par Kohlschreiber (5-4). Au service pour le gain de la seconde manche, Monfils conclut sans trembler.

"La Monf" retrouve Seppi

La troisième et dernière manche est un vrai bras de fer. Toujours aussi peu en verve sur son service (44% de première balle), le Français compense par une grosse solidité défensive. Ses changements de rythme font mal à l'Allemand, qui finit par se dérégler et concéder le break au plus mauvais moment (4-4). Sur l'ultime jeu, Monfils sort l'ace qu'il faut à 30-40 pour finalement s'imposer en patron.

En demi-finale, il affrontera Andreas Seppi, qui n'a pratiquement pas tremblé pour empocher son billet pour les demi-finales. Avec un service efficace et constant (97% de points sur son premier service, 1 seule balle de break à sauver), l'Italien a disposé de Florian Mayer, qui n'est qu'à trois rangs de lui au classement ATP (28e contre 25) et qui possédait la tête de série N.4 dans ce tournoi. 

Tsonga fait sa loi

Tsonga lui s'est assez facilement défait de l'Américain Jesse Levine. Malgré un break concédé d'entrée, le Français est revenu dans la partie au terme d'un jeu épique au cours duquel Levine a dû sauver pas moins de 13 balles de break avant de finalement concéder son engagement (2-2). Un coup de massue pour l'Américain, et probablement le tournant du match.

Galvanisé, Tsonga ne relâche pas l'étreinte et fait parler sa puissance pour finalement se détacher. Très sérieux, le Français serre le jeu sur les points importants et se voit logiquement récompensé au tableau d'affichage. Solide, "Jo" s'impose finalement en patron au terme d'un match plus compliqué que le score ne le laisse penser. En demi-finale, il sera opposé au Russe Nikolay Davydenko, difficile vainqueur du géant croate Ivo Karlovic (6-7, 7-6, 6-0).

Victor Patenôtre