Roland Garros balle prétexte
. | DR

Matches truqués dans le tennis: 6-0 ou 6-1, les scores privilégiés pour les paris

Publié le , modifié le

Au cours de notre enquête sur les matches truqués dans le tennis, dévoilé dans Stade 2 le 15 avril dernier, et confirmé ce mercredi par un rapport indépendant, nous avons observé avec attention les scores des matches. Car, comme nous l'ont confirmé certains joueurs mais également Corentin Segalen, de l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), les scores de 6-0 ou 6-1 sont ceux privilégiés par les parieurs qui se sont mis d'accord avec un joueur contre finances. Et certains lieux seraient également plus propices à cette pratique.

De grands complexes hôteliers, avec courts de tennis extérieur en nombre. Voilà l'endroit rêvé pour créer un tournoi Future. Mais le revers de la médaille, c'est que cela facilite le travail de parieurs peu scrupuleux. Car dans ces énormes ensembles, ils peuvent croiser facilement un joueur, pour lui proposer en direct une somme d'argent contre la perte d'un set sur un score très précis. En général, c'est 6-0, ou 6-1. Un score facile à obtenir lorsqu'on fait exprès de perdre. Après l'enquête de Stade 2 démontrant ces pratiques, un rapport indépendant a confirmé l'ampleur du problème.

Au cours de l'enquête menée par Stade 2, ces scores précis ont été mis en exergue. Mais également des lieux de compétition. En début de saison, trouver le soleil passe forcément par le sud. A Sharm El Sheikh (Egypte), Antalya (Tuquie), Tunisie (Hammamet), les parieurs seraient nombreux. Pratiquement chaque semaine, un tournoi débute dans chacun de ces lieux.

Nous avons donc comparé le nombre de 6-0 et de 6-1 dans ces trois destinations au cours du mois de janvier, et ceux dans d'autres tournois dans le monde, sur la même période. Sur les neuf épreuves disputées en janvier là-bas, on note que ces scores arrivent plus souvent que dans d'autres tournois, disputés entre les USA, la France, la Chine et l'Ecosse.

Comparatif entre les tournois Futures en janvier
Comparatif entre les tournois Futures en janvier © DR
Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze