Masters Roger Federer 112015
La satisfaction pour Roger Federer | AFP - Glyn Kirk

Masters: Federer s'offre Djokovic et une demi-finale

Publié le , modifié le

Le Suisse Roger Federer a fait tomber en 1H17 de jeu le Serbe Novak Djokovic, invaincu depuis 38 matches en salle, de son piédestal (7-5, 6-2) mardi au Masters de Londres pour marquer des points pour la suite du tournoi.

Avec cette victoire, Federer est mathématiquement qualifié pour les demi-finales avant son dernier match de poules face à Kei Nishikori, alors que Djokovic, N.1 mondial et double tenant du titre, aura tout intérêt à battre  Tomas Berdych jeudi pour rejoindre le dernier carré. Pour le Serbe, c'est le premier revers depuis le 23 août et la finale de Cincinnati, déjà perdue contre Federer. Il avait depuis remporté 23 victoires de suite. Sous un toit, il restait même sur une série d'invincibilité qui durait depuis trois ans et le tournoi de Paris-Bercy en 2012. 

Un Federer perpétuellement à l'attaque

Même si cette victoire n'offre aucun trophée à Federer, elle fera un bien énorme au Suisse qui y puisera des raisons de croire en un septième titre au Masters. Elle lui permet aussi de reprendre la tête du duel entre les deux grands animateurs de la saison, avec 22 victoires contre 21 au N.1 mondial, qui a rattrapé une grande partie de son retard ces dernières années. Les deux hommes s'étaient déjà rencontrés six fois cette saison. Que des finales, dont deux du Grand Chelem. Et Djokovic l'avait emporté à quatre reprises, notamment à Wimbledon et à l'US Open.

Le Masters est encore loin d'être terminé et, si jamais les deux hommes devaient se retrouver en finale dimanche, on peut parier que Djokovic y montrera un autre visage que celui affiché mardi (12 fautes directes en revers notamment). Mais Federer s'est encore prouvé que l'offensive, basée sur un service impérativement solide, était la bonne tactique face au Serbe. C'est en allant de l'avant qu'il a fait le break pour gagner le premier set sur deux coups droits d'attaque suivis d'une merveille de demi-volée en revers. C'est aussi en avançant qu'il a pris à trois reprises encore le service de son  adversaire dans la deuxième manche, que Djokovic a traversé comme une ombre, complètement désarticulé dans ses frappes.

Réactions :

Roger Federer (SUI): "C'est une grande victoire. Elle me donne confiance pour la suite du  tournoi et aussi pour la saison prochaine, même si Novak reste le favori du  tournoi. Vu la manière avec laquelle il a dominé cette saison, je ne comptais pas forcément sur cette victoire. Avant le tournoi, je me disais qu'il faudrait battre Berdych et Nishikori et qu'on verrait ce qui se passe face à Novak. Mais  je me sentais bien ce soir et plus le match avançait plus je sentais que j'avais ma chance. Je servais bien. Je suis resté calme et lui a baissé de régime à la fin. Il n'a pas non plus joué de manière horrible. Il fallait  conclure. Ce match je l'ai plus gagné qu'il ne l'a perdu je trouve."
   
Novak Djokovic (SRB): "J'étais loin de mon meilleur niveau. Mon premier match (dans ce Masters) ne pouvait pas être meilleur, le deuxième ne pouvait  pas être pire. Bravo à Roger d'avoir réussi à varier les vitesses, à me  proposer tout le temps une balle différente, alternant le slice et le spin. Il a également très bien servi. Mais j'ai fait énormément de fautes directes. Je lui ai donné la victoire sur un plateau, surtout au deuxième set. Heureusement qu'on est au Masters et que ce n'était qu'un match de poules. J'ai encore l'occasion de me rattraper."