Djokovic Cilic Masters Londres
Novak Djokovic s'est montré intraitable sur les mises en jeu de Marin Cilic. | GLYN KIRK / AFP

Masters de Londres: Un Djokovic express écrase Cilic

Publié le , modifié le

Double tenant du titre, Novak Djokovic a réussi son entrée en lice dans le Masters de Londres. Celui qui a éclaboussé de son talent le BNP Paribas Masters la semaine dernière n'a pas laissé le temps d'exister à Marin Cilic (6-1, 6-1). Le Serbe, favori à sa propre succession, a enchaîné un 29e succès consécutif en indoor. Il doit encore signer deux victoires cette semaine pour assurer sa place de N.1 aux dépens de Roger Federer.

Novak Djokovic avait (peut-être) un train à prendre. Face à Marin Cilic, inattendu vainqueur de l'US Open et novice en Masters Cup, le Serbe a lancé comme il se doit sa dernière campagne de la saison. Le N.1 mondial, double tenant du titre à Londres, a surfé sur son incroyable parcours à Paris la semaine dernière. Il a écrasé le Croate en deux petits sets (6-1, 6-1) et 56 minutes de jeu. Le tout jeune papa a su s'adapter à la stratégie de son adversaire pour enregistrer une onzième victoire en autant de confrontations. Fort de ce succès probant, il est bien parti pour conquérir son troisième titre de rang dans le tournoi. En cas de succès lors de ses deux prochains matches de poule, face à Tomas Berdych (N.7) et à Stan Wawrinka (N.4), qui se sont affrontés plus tôt lundi, il sera assuré de conserver la couronne mondiale à l'issue de la saison.

Loin de son niveau qui lui avait permis d’être sacré à l’US Open, Cilic a payé ses manques évidents sur son engagement. Le Croate, pourtant bon serveur, ne l’a remporté qu’une fois en ouverture de la rencontre. Il a encaissé six jeux consécutifs dans le premier set, ne lui laissant aucune chance d’exister dans le set (6-1). Invaincu en indoor depuis 2006, Djokovic a continué d’offrir une leçon à son adversaire. Malgré une petite chute de régime au début de la deuxième manche (break à 2-1), il a écœuré à coup de revers gagnants et d’aces Cilic, dépassé après son second service (24%) et trop léger sur sa première balle (52%). Insuffisant pour lutter avec un guerrier comme Djokovic. Surtout pas quand il vit une semaine décisive pour son avenir.