Masters de Londres: Roger Federer domine Kei Nishikori

Masters de Londres: Roger Federer domine Kei Nishikori

Publié le , modifié le

Roger Federer a remporté son deuxième match de suite au Masters de Londres en dominant Kei Nishikori en deux sets (6-3, 6-2). Le Suisse n'a eu besoin que d'à peine une heure pour se défaire d'un adversaire qui l'avait dominé deux fois en quatre affrontemens. Avec cette victoire, le numéro 2 mondial entrevoit assez clairement les demi-finales.

Après son succès convaincant sur Milos Raonic (6-1, 6-1, Roger Federer reste invaincu au Masters de Londres en dominant Kei Nishikori en deux sets (6-3, 6-2). Le Suisse confirme qu'il a retrouvé son meilleur niveau et qu'il sera un adversaire redoutable dans ce tournoi des Maîtres. Alors qu'il était à deux partout dans ses confrontations avec l'homme aux 17 Grands Chelems, Nihsikori n'a rien pu faire pour contrecarrer les plans du Suisse.

Federer griffe à la première occasion

En début de partie, le Japonais agresse le Suisse en jouant un tennis sérieux. Surtout, Nishikori ne commet pas de fautes directes et n’offre aucun point à un Federer pas encore tout à fait réglé. Dès le troisième jeu, à 1-1 service « Roger », Nishikori s’offre deux balles de break. La première que sauve le numéro 2 mondial sur un ace, la deuxième qu’il vendange sur un coup droit facile mais trop long. Federer lui ne va pas laisser passer sa chance : sur le jeu suivant il profite de sa première occasion pour prendre le service de son adversaire. Lancé, il ne va plus trembler dans cette première manche. En face, Nishikori multiplie les fautes directes, ce qui rend impossible sa tâche de revenir au score. En 36 minutes, Federer mène un set zéro.

Le deuxième set part sur les mêmes bases que le premier, mis à part qu'à 1-1 c'est Federer qui se procure des occasions de break. Qu'il conclue. Gêné par son poignet droit, il a d'ailleurs fait appel au kiné entre les deux sets, Nishikori ne peut servir à son maximum. Son adversaire ne se fait pas prier pour en profiter. Federer gère son break d'avance et va même s'en procurer un double à 4-2 en sa faveur. Malgré une petite frayeur à 30-40 sur son jeu de service suivant, Federer se ressaisit et conclue le match trois points plus tard sur un nouveau service gagnant. Le message est clair: Federer est à Londres pour gagner.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot