Roger Federer
Roger Federer a battu Kei Nishikori pour la quatrième fois en six confrontations | ELLA LING / BACKPAGE IMAGES Ltd / DPPI media

Masters de Londres: Federer a dû s'employer pour son sans faute

Publié le , modifié le

Déjà vainqueur de Tomas Berdych puis de Novak Djokovic, Roger Federer a dominé son dernier adversaire du groupe en la personne de Kei Nishikori, 7-5, 4-6 et 6-4 en 2h10 de jeu. Dans un match au niveau fluctuant mais parfois fabuleux, le numéro 3 mondial a alterné le bon et le moins bon. Assuré de terminer premier de son groupe, Federer attend désormais son adversaire pour les demi-finales, ce sera sans doute Murray ou Wawrinka.

Après deux superbes performances face à Berdych et Djokovic, on s'attendait à voir un Federer largement dominateur face à un Nishikori qui avait entretenu l'espoir d'une qualification en dominant Berdych mardi, ce ne fut pas tout à fait le cas. Peu à l'aise au service, fébrile au moment de conclure, la Suisse a peiné et a passé plus de temps que prévu sur le court central de l'O2 Arena de Londres. "Rodger" aurait pu s'éviter une troisième manche s'il n'avait pas gâché un avantage de 4-1 dans la seconde manche, finalement perdue 6-4. Le Suisse assure néanmoins l'essentiel avec un sans faute et la première place de son groupe. Si la logique est respectée, il évitera Rafael Nadal en demi-finale et devrait retrouver Andy Murray ou Stan Wawrinka.

Des breaks à la pelle​

Entre les deux hommes, les breaks ont été légion (six pour Federer, cinq pour Nishikori) et les retournements de situation aussi. Le premier set est un exemple parfait de ces difficultés pour Federer et Nishikori de conserver leur mise en jeu avec un break d'entrée pour le Suisse, puis deux du Japonais et enfin deux pour finir pour le numéro 3 mondial qui conclue sur le service adverse (7-5). La deuxième manche est une promenade de santé pour l'homme aux six Masters en carrière qui mène rapidement 4-1 avant de connaître un trou d'air phénoménal et de concéder.. cinq jeux de suite (4-6) !

Magnifique troisième manche

L'ultime manche est un régal pour les spectateurs londoniens avec deux hommes qui jouent leur meilleur tennis. Nishikori est le plus souvent celui qui fait le spectacle à coups de passings incroyables et de demies-volées bien senties mais finalement Federer, qui retrouve son jeu vers l'avant au meilleur moment, s'impose après 2h10 d'un combat acharné (6-4). Vainqueur de ses trois rencontres, Federer est assuré de terminer premier et attend un exploit de Berdych - il faut que le Tchèque l'emporte deux sets zéro ce soir - pour voir son grand rival, Novak Djokovic, être éliminé prématurément. Il sait déjà qu'il évitera Nadal en demi-finale et attend le vainqueur du duel entre Andy Murray et Stan Wawrinka.