Rafael Nadal (Masters Londres 2015)
Pour la première fois de la saison, Nadal a battu un joueur du top 3 mondial | GLYN KIRK / AFP

Masters: Après Wawrinka, Nadal se paye Murray chez lui

Publié le , modifié le

Après une victoire probante en ouverture du Masters sur Stan Wawrinka, Rafael Nadal a facilement dominé le numéro 2 mondial, Andy Murray, en deux sets 6-4, 6-1 en 1h32 de jeu. Il faudrait un énorme concours de circonstances pour que l'Espagnol ne soit pas au rendez-vous des demi-finales avant son ultime rencontre face à son compatriote David Ferrer. C'est la première victoire de Nadal sur Murray cette saison.

Si 2015 a été une année difficile pour Nadal (aucun Grand Chelem et aucun Masters 1000), la fin de saison est plus qu'encourageante pour le cinquième joueur mondial avec des succès sur des top 10 (Raonic et Wawrinka) à Shanghaï, une finale à Pékin (perdue contre Djokovic) puis un succès sur Stan Wawrinka, numéro 4 à l'ATP, pour son entrée en lice au Masters de Londres. Tout ça était encourageant donc mais la victoire de Nadal, sur Murray, à Londres et en indoor, fait encore plus de bruit. Certes, le Britannique a la tête à la finale de la Coupe Davis qu'il jouera dans dix jours en Belgique mais le succès du "Taureau de Manacor" fait date. Cette saison, Nadal n'avait pas battu un membre du top 3 (Djokovic, Murray, Federer) et historiquement, il souffre en salle face à ces joueurs. Qualifié, a priori, pour les demi-finales, Nadal peut voir loin dans ce Masters.

Dans cette partie, seize jeux ont été disputés, un seul a été mal joué par Nadal. Le tout premier quand Murray en a profité pour breaker. La seule balle de break obtenue, et convertie donc, par le Britannique. Le débreak de Nadal dans la foulée donne déjà le ton même si jusqu'à 3-3, les deux hommes se livrent un superbe combat. Six jeux ont été disputés en 34 minutes. Les dix suivants n'en nécessiteront que 58. Accroché mais dominateur, Nadal conclue finalement la première manche sur le service de son adversaire à 5-4.

Murray laisse filer

On l'a dit, Andy Murray doit jouer la finale de la Coupe Davis dans une dizaine de jours face à la Belgique. Un temps, "Muzz" a même mis en doute sa participation au Masters. Dans ce contexte, la deuxième manche est moins surprenante. Breaké d'entrée sur un jeu cauchemardesque (deux doubles fautes), Murray ne se bat pas plus que ça pour pousser Nadal dans une troisième manche Il faut dire, qu'en plus, l'Espagnol joue à un niveau très intéressant, peu vu chez lui en 2015. Un autre break plus tard et Nadal enregistre sa deuxième victoire en trois jours au Masters. David Ferrer qui s'avancera vendredi face à "Rafa" doit être inquiet. Roger Federer et Novak Djokovic peuvent l'être.