Masters : Andy Murray se sort des griffes de Milos Raonic en trois sets

Masters : Andy Murray se sort des griffes de Milos Raonic en trois sets

Publié le , modifié le

Mené une manche à zéro, Andy Murray a renversé Milos Raonic en trois sets (5-7, 7-6, 7-6 en 3h38) dans un match digne d'une demi-finale de Masters. Ce succès permet au Britannique de se qualifier pour la première finale en Masters de sa carrière mais surtout de lui laisser encore une chance de terminer l'année à la place de numéro un mondial. L'autre demi-finale opposera Novak Djokovic à Kei Nishikori.

Et deux frissons parcoururent l'O2 Arena de Londres, toute acquise à la cause de son champion de numéro 1 mondial. Jouer un tie-break au bord du gouffre contre Milos Raonic n'est déjà pas la meilleure des situations mais en jouer deux relèverait presque de l'enfer tennistique. Andy Murray a montré pourquoi il occupait actuellement la première place mondiale : ses nerfs ont tenu, contrairement à ceux d'un Milos Raonic à qui il ne manque pas grand chose pour remporter ce genre de matches. Au bout du suspense et de l'ultime tie break (11-9), Murray s'en sort après un duel d'une intensité rare en toute fin de saison même si le Masters réunit ce qu'il se fait de mieux sur la planète tennis.

Murray au bord du gouffre

Oui Raonic a fait trembler Murray. Il menait d'ailleurs une manche à zéro après un premier set qu'il a globalement maîtrisé, ne concédant aucune balle de break et convertissant sa cinquième sur le service adverse au meilleur des moments (6-5) avant de conclure quelques minutes plus tard (7-5). Autant le dire tout de suite, si la première manche a été de qualité, les deux dernières sont irrespirables. Les enjeux ? Une première finale en Masters pour les deux joueurs, la place de numéro un mondial pour Murray et celle de troisième pour Raonic (qui doit maintenant espérer que Nishikori n'atteigne pas la finale). La deuxième manche se jouera au jeu décisif puisqu'aucun des deux hommes ne veut lâcher son engagement. Et à ce jeu-là, Murray se montre le plus fort profitant d'une petite baisse de régime de son adversaire (7-5 au tie-break).

50 victoires-3 défaites depuis Roland-Garros pour Murray

L'ultime manche est une copie conforme de la précédente avec deux joueurs qui se rendent coup pour coup. Cette fois-ci, les breaks s'enchaînent mais Murray ne parvient pas à conclure, ni à 5-4 ni à 6-5 sur son engagement et doit jouer sa place de maître du monde sur un nouveau jeu décisif. Un tie-break pendant lequel il se procure trois balles de match que Raonic parvient à sauver grâce à son service canon. A l'inverse le Canadien, premier représentant de son pays à ce niveau au Masters, en manque une. C'est finalement sur un coup droit dans le filet, une habitude dans cette partie, que Raonic cède. Andy Murray, non content de remporter son 23e match de suite et de se qualifier pour sa première finale en Masters (pour sa huitième participation, un record), met la pression sur Novak Djokovic qui doit absolument battre Kei Nishikori s'il veut encore finir l'année à la première place mondiale.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot