Gaël Monfils

Masters 1000 Montréal : Les Français reçus 3 sur 3

Publié le

Après la très belle performance de Richard Gasquet hier soir face à Kei Nishikori (7e), Adrian Mannarino et Gaël Monfils ont porté le bilan des Français à 100% de réussite au 2e tour du Masters 1000 de Montréal cette nuit. Du côté des favoris, on notera la qualification de Rafael Nadal, de Dominic Thiem, et la nouvelle blessure de Milos Raonic.

Dans une saison ô combien terne en termes de résultats pour le tennis masculin français, la moindre éclaircie peut être accueillie en fanfare. Cette nuit canadienne a été un rayon de soleil : saluons-la. Deux victimes de marque sont tombées sous les assauts français. Kei Nishikori, 7e mondial, a cédé après 3 heures d'un combat acharné face à un Richard Gasquet qui a retrouvé, le temps d'un match au moins, son revers éclair. Le Biterrois était encore en convalescence il y a quelques mois. Ses derniers tournois, s'ils laissaient entrevoir une progression certaine, n'auguraient pas du tout d'une si soudaine montée en gamme. Gasquet a fait valser, en trois sets, l'un des joueurs les plus solides du monde sur ces derniers mois : chapeau l'artiste.

L'impayable Monsieur Mannarino

Mais le match que l'on attendait encore moins, c'était sûrement celui d'Adrian Mannarino. On l'attend rarement, Mannarino. Mais quand il frappe, il fait mal. Comme à S'Hertogenbosch cette année, où, surgi de nulle part, il est allé claquer un ATP 250 en épinglant trois Top 35 à son tableau de chasse. A Montréal, nous n'en sommes pas encore là. Mais battre Borna Coric, 11e mondial, alors que l'on reste sur quatre tournois complètement ratés, relève déjà de la performance. Voire de l'exploit : Adrian Mannarino a cuit le Croate au barbecue en deux petits sets, 6-1 6-2, et en 1h de jeu. Qui dit mieux ?  

à voir aussi ATP / 's-Hertogenbosch : Adrian Mannarino remporte son premier titre sur le circuit ATP / 's-Hertogenbosch : Adrian Mannarino remporte son premier titre sur le circuit

"C'était un très bon match, d'entrée j'ai vraiment pas fait beaucoup de fautes, j'étais très agressif" s'est enthousiasmé le Français en conférence de presse, selon des propos relayés par l'AFP. Va-t-il nous refaire le coup de S'Hertogenbosch ? C'est très peu probable. Montréal est un Masters 1000, et Coric n'est ni Nadal, ni Thiem. Mais Mannarino a déjà réussi son tournoi. Il n'a plus rien à perdre et, face à l'instable Fabio Fognini au prochain tour, il pourrait encore réserver de belles surprises. 

Monfils gagne mais ne rassure pas 

C'est dur, c'est laborieux, mais ça passe encore pour Gaël Monfils. Le Parisien a gagné son deuxième match à Montréal cette nuit. Il a disposé du qualifié biélorusse Illya Ivashka en deux sets 6-3, 7-6. Mais le match a duré 1h48, et surtout, il a montré d'inquiétants signes de fatigue dans le dernier tiers de son effort. "J'ai pas beaucoup d'entraînement, je suis un peu juste, et au niveau de ma blessure, et au niveau physique", a observé le Parisien.

Il s'était fait une énième entorse à la cheville gauche avant Wimbledon. Son corps ne semble décidément pas vouloir le laisser tranquille. Il le faudra bien pourtant s'il veut poursuivre l'aventure, car au prochain tour, c'est Hubert Hurkacz qui s'avance face à lui. S'il n'est pas tête de série, le jeune Polonais a les dents longues (4 victoires contre le Top 10 cette année), et il l'a encore prouvé cette nuit en éliminant Stefanos Tsitsipas, tout frais 5e mondial. 

Le fratricide Auger-Aliassime

Dans le reste des matches, on notera la nouvelle victoire du Canadien FAA, alias Félix Auger-Aliassime, sur l'un de ses compatriotes. Vainqueur au premier tour de Vasek Pospisil, il a cette fois disposé de Milos Raonic. Mais son aîné n'a pas pu défendre ses chances jusqu'au bout. Alors qu'il revenait justement d'une blessure au genou droit, Milos Raonic a cette fois souffert du dos.

Il a jeté l'éponge après avoir remporté le 2e set 6-3, et a expliqué en conférence de presse qu'une douleur dans le dos se propageait dans les jambes et l'empêchait de poursuivre son match. Pour Félix Auger-Aliassime, l'aventure continue. Il affrontera Karen Khachanov au prochain tour. 

Les résultats de la nuit 

Rafael Nadal (ESP/tête de série N.1) bat Daniel Evans (GBR) 7-6 (8/6), 6-4
Guido Pella (ARG) bat Radu Albot (MDA) 6-3, 2-6, 7-6 (7/2)
Adrian Mannarino (FRA) bat Borna Coric (CRO/N.11) 6-2, 6-1
Fabio Fognini (ITA/N.7) bat Tommy Paul (USA) 7-6 (7/3), 6-3
Hubert Hurkacz (POL) bat Stefanos Tsitsipas (GRE/N.4) 6-4, 3-6, 6-3
Gaël Monfils (FRA/N.16) bat Ilya Ivashka (BLR) 6-3, 7-6 (8/6)
Roberto Bautista (ESP/N.10) bat Diego Schwartzman (ARG) 6-2, 7-5
Richard Gasquet (FRA) bat Kei Nishikori (JPN/N.5) 6-7 (6/8), 6-2, 7-6 (7/4)
Karen Khachanov (RUS/N.6) bat Stan Wawrinka (SUI) 6-4, 6-7 (3/7), 6-2
Félix Auger-Aliassime (CAN) bat Milos Raonic (CAN/N.17) 6-3, 3-6, abandon
Daniil Medvedev (RUS/N.8) bat Kyle Edmund (GBR) 6-3, 6-0
Christian Garín (CHI) bat John Isner (USA/N.12) 6-3, 6-4
Marin Cilic (CRO/N.14) bat John Millman (AUS) 6-3, 6-4
Dominic Thiem (AUT/N.2) bat Denis Shapovalov (CAN) 6-4, 3-6, 6-3