Adrian Mannarino
Adrian Mannarino | AFP / ALEXANDER JOE

Mannarino en vedette, Nadal tranquille

Publié le , modifié le

Le Français Adrian Mannarino s'est qualifié pour les quarts de finale du tournoi sur gazon du Queen's en s'offrant le plus beau succès de sa carrière aux dépens de l'Argentin Juan Martin Del Potro, en deux sets 7-6 (7/3), 7-6 (9/7), jeudi à Londres. Qualification également pour Jo-Wilfried Tsonga, Andy Murray, Andy Roddick, et la tête de série N.1 Rafael Nadal qui a bien rebondi sur gazon.

Mannarino, 23 ans à la fin du mois, a promené le grand Sud-Américain avec son jeu tout en toucher pour s'imposer à sa quatrième balle de match dans un tie-break à suspense. En fin de deuxième manche, il avait dû écarter trois balles de set.Le Français disputait son deuxième match de la journée après avoir terminé son deuxième tour, interrompu la veille par la nuit à un set partout. Cette première victoire ne lui avait demandé que quelques minutes car son adversaire, l'autre Tricolore Gilles Simon, avait renoncé au bout de trois jeux à cause d'un problème au dos. Mannarino, un gaucher à la gestuelle élégante, avait fait parler de lui pour la première fois en 2008 en atteignant les demi-finales du tournoi de Metz.

Sa progression avait ensuite été stoppée par une blessure. Mais depuis un an, le Français a repris sa marche en avant, passant de la 250e place à la 54e aujourd'hui, grâce à des résultats réguliers. Il a déjà obtenu quelques bonnes victoires cette saison contre des joueurs aussi solides que le Roumain Victor Hanescu ou les Argentins Juan Ignacio Chela et Juan Monaco.Jamais toutefois il n'avait battu un adversaire aussi huppé que Del Potro, ancien vainqueur de l'US Open en 2009.Certes l'Argentin, 22e mondial, est encore en phase de reconstruction après avoir raté presque toute la saison 2010 à cause d'une blessure à un poignet. Le gazon n'est pas non plus sa spécialité. Mais ce gros serveur revenait bien ces derniers temps et avait passé sans difficulté ses deux premiers tours au Queen's.

Il y aura un autre Français en quarts de finale, Jo-Wilfried Tsonga. Le Manceau s'est qualifié presque sans jouer en raison de l'abandon de Michael Llodra au milieu du premier set et rencontrera Rafael Nadal ou Radek Stepanek.Après une interruption due à une averse à 4-3, Llodra, souffrant d'une jambe depuis son précédent match, a préféré ne pas revenir sur le court. Au tour suivant, Tsonga retrouvera Rafael Nadal, lequel a également retrouvé ses marques sur le gazon anglais en écartant  le Tchèque Radek Stepanek en trois sets 6-3, 5-7, 6-1. Nadal, vainqueur au Queen's en 2008 et qui défendra son titre à Wimbledon dans dix jours a toutefois connu quelques périodes compliquées;  alors qu'il semblait se diriger vers une confortable victoire, menant 6-3, 5-2, l'Espagnol s'est laissé embarquer dans une troisième manche après avoir manqué deux balles de match à 5-3 sur son service et perdu cinq jeux d'affilée. Un passage à vide qui pourrait peut-être inspirer Tsonga

Huitièmes de finale

Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.5) bat Michael Llodra (FRA/N.10) 4-3 (abandon)
Adrian Mannarino (FRA) bat Juan Martín Del Potro (ARG/N.12) 7-6 (7/3), 7-6 (9/7)
Fernando Verdasco (ESP/N.7) bat David Nalbandian (ARG/N.9) 7-5, 6-1
Andy Roddick (USA/N.3) bat Kevin Anderson (RSA/N.15) 6-4, 6-4
Andy Murray (GBR/N.2) bat Janko Tipsarevic (SRB/N.14) 6-4, 7-6 (7/3)
Rafael Nadal (ESP/N.1) bat  Radek Stepanek (TCH) 6-3, 5-7, 6-1.
Marin Cilic (CRO/N.8) bat Thomaz Bellucci (BRA/N.11) 7-6 (7/3), 0-6, 6-3

Déclarations

Adrian Mannarino (FRA, vainqueur de l'Argentin Juan Martin Del Potro): "Même si Del Potro a un peu reculé au classement, en terme de jeu c'est un top 10. C'est ma plus belle victoire jusqu'à présent. Je me suis un peu tendu en approchant du but. Je pense qu'avec l'habitude cette peur de gagner s'en va. Je suis arrivé avec peu de certitudes sur gazon. Je ne pensais pas que cette surface pouvait me réussir. Je n'y avais gagné des matches qu'en Challenger. J'avais passé les qualifs de Wimbledon une fois aussi. Mes entraîneurs m'ont convaincu que je pouvais réussir sur herbe. Ce sont des matches qui épuisent un peu mentalement. J'essaie de ne pas montrer grand chose, mais à l'intérieur ça rumine. Contre Gilles (Simon), c'était très compliqué hier soir parce qu'on y voyait mal entre le soleil et l'ombre. Aujourd'hui, il était diminué (blessure au dos)".      

Rafael Nadal: Il (Stepanek) a bien joué à la fin du deuxième set. J'ai souffert à ce moment là.  "Le début du troisième a été dur mais après j'ai joué à mon meilleur
niveau. J'ai fait un match très complet, bien meilleur qu'hier"