Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert déçus
Nicolas Mahut, tête dans les mains, avec Pierre-Hugues Herbert en arrière plan | AFP - Glyn KIRK

Mahut-Herbert repartent bredouille du Masters et perdent leur trône en double

Publié le , modifié le

La paire française Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert a terminé le Masters sur une troisième défaite en trois matches à Londres, en s'inclinant 6-7, 6-4, 10-4 contre le Finlandais Henri Kontinen et l'Australien John Peers. Cet adversaire leur avait déjà barré la route de la victoire à Bercy, voici quinze jours, en finale. Le duo tricolore est désormais assuré de perdre sa place de N.1 mondiale de la spécialité. C'est une deuxième partie de saison décevante que les deux hommes achèvent.

Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert avaient enchaîné trois victoires consécutives dans les trois premiers Masters 1000 de la saison (Indian Wells, Miami, Monte-Carlo). Il avaient ensuite été les premiers Français à remporter Wimbledon, après avoir déjà conquis le Queen's. Et puis, l'été est passé. Elimination au 1er tour des Jeux Olympiques de Rio où ils visaient une médaille olympique, une défaite dans un double décisif en demi-finale de la Coupe Davis contre les Croates, un revers en finale du BNP Paribas Masters de Bercy, et enfin ce zéro pointé à Londres au Masters. Les deux Français ont fait moins bien que l'an dernier, où ils avaient gagné un match dans leur premier Masters mais n'étaient pas parvenus à sortir des poules. 

Et pour couronner le tout, les deux hommes sont désormais assurés de perdre leur statut de N.1, au profit de Jamie Murray et du Brésilien Bruno Soares. Les deux hommes les avaient battus en demi-finale de l'US Open. L'aîné des Murray a montré la voie à son frère, qui peut rester N.1 s'il fait aussi bien que Djokovic. Pour la première fois de l'histoire, deux frères pourraient donc être N.1 en simple et en double. "Ce serait fantastique de terminer l'année comme ça", avait dit Andy en début de semaine.