Masters 1000 Madrid : Gaël Monfils expéditif face à Andreas Seppi

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Gaël Monfils
Gaël Monfils | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Gaël Monfils n’a pas traîné ce lundi, pour son entrée en lice au Masters 1000 de Madrid. Le Français a dominé aisément l’Italien Andreas Seppi au premier tour (6-3, 6-1), et affrontera David Goffin ou Marton Fucsovics pour une place en huitième de finale.

On l’avait quitté déçu, et frustré il y a 3 jours, après sa défaite en quart de finale du tournoi d’Estoril face à Alejandro Davidovich Fokina. Ce lundi, c’est un Gaël Monfils revigoré, et bien plus proche de son niveau de jeu affiché en début de saison, que l’on a pris plaisir a retrouvé à Madrid.

Opposé à Andreas Seppi pour son entrée en lice dans le deuxième Masters 1000 de la saison sur terre battue – le premier pour le Français, revenu de blessure il y a moins d’une semaine et donc absent à Monte Carlo – Monfils a été expéditif face à l’Italien. Il s'est imposé en deux manches (6-3, 6-1) et moins d'une heure de jeu. Après un premier accroc sans conséquence au Portugal, le Parisien lance idéalement sa saison sur ocre, et peut aborder sereinement son deuxième tour où il affrontera le vainqueur du match entre David Goffin et Marton Fucsovics. 

La Monf' n'a quasiment rien laissé à son adversaire ce lundi. Quatre petits jeux au passage, et c'est tout. Intenable sur son service, le Français a breaké deux fois Andreas Seppi dans le premier set, bouclé en 27 minutes de jeu. Très en jambes et visiblement remis de la blessure qui l'a tenu éloigné du circuit depuis le Masters d'Indian Wells en mars dernier, Gaël Monfils a régalé le public espagnol de quelques coups dont il a le secret, comme ce coup droit sauté surpuissant à (2-0) dans la première manche. 

Déboussolé, Seppi a rapidement compris qu'il n'y avait pas grand chose à faire face à ce Monfils-là. Le Français a enchaîné les jeux de service et les breaks dans la seconde manche, ne concédant quasiment aucun point sur sa mise en jeu (5 seulement dans le premier set). Précis et appliqué, il a logiquement conclut le match sur un score sévère (6-3, 6-1). De bonne augure pour la suite du tournoi ... à moins de trois semaines de Roland -Garros.