John Isner - Nicolas Mahut - Wimbledon 2010 - Tableau des scores
John Isner et Nicolas Mahut dans la légende | AFP - GLYN KIRK

Les records insolites du tennis mondial

Publié le , modifié le

Au petit matin, Ivo Karlovic est devenu l'homme ayant réussi le plus d'aces (10 247) sur le circuit ATP en détrônant Goran Ivanisevic. Ce record ahurissant fait entrer Karlovic dans la légende. Coup d'oeil sur ces autres records insolites du tennis mondial.

Le match qui n’en finissait plus

A tout seigneur, tout honneur : voici le record le plus fou de la planète tennis. Le match entre John Isner et Nicolas Mahut est entré dans la légende. Disputé sur trois jours et achevé sur le score de 6-4, 3-6, 6-7 (7/9), 7-6 (7/3) et 70-68 en faveur de l’Américain. Inutile de préciser que le dernier set est le set le plus long jamais joué dans l’histoire du tennis en 8 heures et 11 minutes.

Le match où il ne fallait pas arriver en retard

Pendant le match Isner-Mahut, Jarkko Nieminem et Bernard Tomic auraient eu le temps de disputer quasiment 24 fois leur match du 1er tour du Masters 1000 de Miami en 2014 achevé sur le score de 6-0, 6-1 en faveur de le Finlandais en un temps record de 28 minutes et 20 secondes !

Service "fast-food"

Une fois n’est pas coutume, Ivo Karlovic ne détient pas un record en matière de service. Samuel Groth, un homme qui n’a pas de temps à perdre, envoyé sa première balle, un jour de mai 2012, à 263 km/h contre le Bélarusse, Uladzimir Ignatik. L’histoire ne dit pas si le Bélarusse a évité le boulet de canon mais il a toutefois remporté la partie.

Second service "fast-food"

On ne prend pas tous les records de vitesse au service à Ivo Karlovic comme ça. En août 2007, le géant croate (2m08) n’a pas peur de la double faute et balance une balle à 231 km/h au visage de Paul Capdeville qui se voyait déjà attaquer son adversaire sur sa deuxième balle. Il faudra repasser.

Le jeu le plus long

Parfois un match dure moins d’une demi-heure, parfois un jeu dure plus longtemps qu’un match. Au premier tour de la Coupe Davis 2015 de la zone Europe/Afrique, Lukasz Kubot et Ricardas Berankis, respectivement Polonais et Lituanien, ne veulent pas lâcher le fameux septième jeu. A 3-3 dans le premier set, Kubot est au service. Il faudra attendre 36 minutes pour voir le match basculer à 4-3.

David contre Goliath

Olivier Rochus et Ivo Karlovic
Olivier Rochus et Ivo Karlovic

Le tennis est parfois un jeu cruel. La photo d’avant-match également. Quand, en 2008 à Rotterdam, Ivo Karlovic (2m08) affronte Olivier Rochus (1m65), les photographes se précipitent. Bilan 43 cm d’écart ! Les belles histoires sont toujours ironiques, Olivier Rochus a remporté deux de ses trois matches contre Ivo Karlovic en carrière. David contre Goliath revisité.

Le match où il fallait vraiment ne pas arriver en retard

Pouvez-vous imaginer un match de tennis en double qui dure moins de six secondes ? Difficilement ? Et pourtant, c’est ce qui est arrivé au deuxième tour de Wimbledon entre Cristian Brandi/Marcos Ondruska et Tommy Ho/Brett Steven. Touché au dos sur le premier service du match qu’il tentait de retourner, Ho est contrait à l’abandon. Cinq secondes après le début de la partie.

Le match de celui qui s’est battu… pour rien

La carrière de John Isner et l’histoire du tennis se confondent. A Roland-Garros 2013, l’Américain sauve douze balles de match avant de s’incliner 7-5, 7-6 (7/5), 4-6, 6-7 (10/12), 10-8. Rageant mais on ne crache pas sur une nouvelle place bien au chaud dans l’histoire.

Le match pour les couche-tard ou les lève-tôt

Depuis l’apparition des sessions dites "nocturnes", les matches de tennis se finissent de plus en plus tard. Ou de plus en plus tôt, tout dépend de quelle côté de la barrière vous vous placez. Démarré à 23h50, le Baghdatis/Hewitt du 3e tour de l’Open d’Australie 2008 a pris son temps (4h43) pour finalement s’achever à 4h33 !

Celui qui aimait se faire peur

A Roland-Garros 2013, Tommy Robredo s’est incliné face à David Ferrer en quart de finale, son meilleur en résultat en Grand Chelem. Mais avant cela, il avait été béni des Dieux du tennis. Trois fois, l’Espagnol s’est retrouvé mené deux sets à rien. Trois fois il a finalement remporté la partie. D’abord contre Sijsling (6-7, 4-6, 6-3, 6-1, 6-1) puis contre Monfils (2-6, 6-7, 6-2, 7-6, 6-2) avant d’écœurer Nicolas Almagro (6-7, 3-6, 6-4, 6-4, 6-4).

En bonus​

L’échange le plus long

Eux ne sont pas pros, ils n’ont même que 13 et 14 ans. Alexis Badard et Alexandre Richter ont eu le quart d’heure de célébrité qu’Andy Warhol a promis à tous les Hommes. En jouant l’échange le plus long de l’histoire du tennis en 1h31, ils sont entrés dans la légende. La Manche Libre raconte que les spectateurs demandaient à "arrêter l’échange". Ce qui est évidemment impossible. Alexandre Richter ira le premier à la faute mais remportera la rencontre.