Adrian Mannarino
Adrian Mannarino | ATP - Lionel Bonaventure

Les Bleus brillent sur la terre madrilène, sauf Gasquet

Publié le , modifié le

Gaël Monfils (N.9) s'est qualifié pour le 2e tour du Masters 1000 de Madrid, en battant le Croate Ivo Karlovic 6-3, 7-6 (8/6). Autre succès tricolores, ceux de Michael Llodra aux dépens de l'Américain Querrey 6-2, 6-3 et Adrian Mannarino, face à l'Argentin Chela 4-6, 6-4, 6-4. En nocturne, Richard Gasquet a été vaincu par Gimeno-Traver 3-6, 6-4, 6-3. Surprise avec l'élimination d'Andy Roddick (N.12) par l'Italien Cipolla 6-4,

Gaël Monfils a fait preuve d'abnégation pour écarter de sa route le grand serveur qu'est le géant Slave. A l'aise sur son propre service et bien en place au retour, Monfils a nettement dominé le premier set avant de maîtriser le retour de flammes du Croate, dont la terre battue n'est pas la tasse de thé. Quart de finaliste à Madrid en 2009 et 2010, le Français est donc bien entré dans un tournoi où s'ouvre devant lui un tableau très accessible jusqu'aux quarts, même si truffé de pièges potentiels. Battu à Monte-Carlo en 8e par le Portugais Frederico Gil pour son retour à la compétition après sa blessure à un poignet, puis écrasé en quarts à Barcelone par le N.1 mondial, l'Espagnol Rafael Nadal, Monfils a semblé avoir retrouvé ses sensations, contre une opposition certes modeste.

Il a su se simplifier la tâche, en prenant rapidement la mise en jeu du grand serveur croate (3-2). Solide sur son propre engagement et lisant bien le service adverse, il a concrétisé sa première balle de set en breakant à nouveau le Croate d'un joli retour de revers. Le Français s'est ensuite appliqué à pilonner le revers de Karlovic et à varier le rythme pour le gêner. Mais celui-ci est parvenu à mieux tenir l'échange et à emmener Monfils au tie-break en sauvant deux balles de set d'un service gagnant et d'un smash après un autre bon service. Mais au terme d'un jeu décisif serré, Monfils n'a pas laissé passer sa chance sur sa troisième balle de match, en clouant Karlovic sur place d'un passing de revers croisé. "Dans le tie-break je me suis un peu tendu, j'ai eu un petit moment de tension et je l'ai mal géré. Après, je m'en sors avec un peu de réussite. Je suis assez content. J'ai bien retourné, jusqu'au tie-break je tapais bien dans la balle. Ca aurait pu être plus dur", résumait la tête de série N.9 du tournoi. "Il faut continuer à gagner des matches. La machine est en route, après il faut juste que la confiance progressivement revienne. Mis à part le tie-break, je ne peux pas dire que j'ai joué super bien mais j'ai fait ce que j'avais à faire. J'ai joué solide. J'ai bien retourné et ça me suffisait."

Entrée sur le court aux environs de 22h, Richard Gasquet n'a pas apprécié son 1er tour en nocturne. Opposé à Daniel Gimeno-Traver, issu des qualifications, le N.2 français a certes sauvé cinq balles de match, mais il a surtout baissé nettement de rythme après un premier set où il a bien profité des quelques points gratuits donnés par l'Espagnol. Après une première manche correcte, Richard Gasquet a lentement décliné, subissant le lift de son adversaire. Il a manqué une balle de break à 2-2 dans le dernier set puis a été inexorablement distancé. "Il a été impressionnant. Moi j'ai un peu reculé, mais sa balle giclait énormément. Vraiment ça a été très difficile", a souligné le Biterrois. "Il a été plus puissant que moi, il a été très dur à jouer. Il a tapé fort, il a pris des risques, il a eu un peu de réussite. Il a eu un coup droit incroyable aujourd'hui, il a bien servi", a-t-il ajouté. "J'ai essayé de me battre jusqu'au bout. J'avais un peu moins d'énergie qu'au premier set c'est clair, mais j'ai quand même trouvé qu'il avait bien joué."

Pour son troisième match de la saison sur terre-battue (après ses deux victoires en Coupe Davis en mars au Chili), Andy Roddick a subi un sévère coup d'arrêt. Le 12e mondial a en effet été éliminé d'entrée de tournoi par l'Italien Flavio Cipolla. Seulement 160e mondial, et ayant été au mieux classé 99e alors qu'il a déjà 27 ans, il tente de faire son trou sur le circuit principal après avoir beaucoup fréquenté en début de saison les tournois Challengeurs. Et en battant l'Américain, il a réalisé son premier succès majeur. Sorti du tableau des qualifications, le Transalpin a mis 3h pour accrocher le scalp de Roddick à sa ceinture, en le battant 6-4, 6-7 (7/9), 6-3. Cela pourrait être, par voie de conséquence, une bonne nouvelle pour Michael Llodra qui sera son prochain adversaire et qui évite ainsi l'Américain.

L'invitation offerte à Juan Carlos Ferrero ne lui a pas été très utile. L'ancien vainqueur de Roland-Garros, tombé au 73e rang mondial, a dû s'avouer vaincu contre le jeune Néerlandais Thiemo De Bakker, issu des qualifications qui s'est imposé en un peu plus de 2h de match, en trois manches 2-6, 7-5, 6-4. Trois manches ont également conduit Mardy Fish à la sortie de route. La tête de série N.11 du tournoi a juste résisté un peu plus longtemps, frôlant les 3h de match pour tomber contre son compatriote John Isner 7-6 (7/5), 4-6, 7-6 (7/3), dont les 13 aces ont été bien utiles dans un match où il a été incapable de s'emparer du service de Fish, sortant le grand jeu lors des jeux décisifs.

Résultats du 1er tour

Michael Llodra (FRA) bat Sam Querrey (USA) 6-2, 6-3
Adrian Mannarino (FRA) bat Juan Ignacio Chela (ARG) 4-6, 6-4, 6-4
Gael Monfils (FRA/N.9) bat Ivo Karlovic (CRO) 6-3, 7-6 (8/6)
Pere Riba (ESP) bat Kei Nishikori (JPN) 6-2, 6-4
Sergiy Stakhovsky (UKR) bat Albert Montañés (ESP) 7-6 (8/6), 3-6, 7-6 (7/5)
Marin Cilic (CRO) bat Potito Starace (ITA) 7-6 (7/5), 6-4
Xavier Malisse (BEL) bat Victor Hanescu (ROU) 3-6, 6-4, 7-5
Thiemo de Bakker (NED) bat Juan Carlos Ferrero (ESP) 2-6, 7-5, 6-4
John Isner (USA) bat Mardy Fish (USA/N.11) 7-6 (7/5), 4-6, 7-6 (7/3)
Marcos Baghdatis (CYP) bat Alejandro Falla (COL) 6-3, 3-6, 7-6 (7/5)
Flavio Cipolla (ITA) bat Andy Roddick (USA/N.12) 6-4, 6-7 (7/9), 6-3
Daniel Gimeno (ESP) bat Richard Gasquet (FRA) 3-6, 6-4, 6-3