Lendl va beaucoup apporter à Murray, estime McEnroe

Publié le , modifié le

John McEnroe n'a pas caché sa surprise d'apprendre qu'Andy Murray avait choisi son vieux rival Ivan Lendl pour l'entraîner et, dit-il, ce choix pourrait donner un coup d'accélérateur à la carrière de l'Ecossais.

"J'ai horreur de faire des compliments à Lendl mais Murray avait besoin de quelque chose qui sorte de l'ordinaire", a expliqué lundi l'ancien numéro un mondial à Sydney, à propos de la décision du quatrième joueur mondial d'engager Ivan Lendl.

Julien Lamotte