Le tournoi de Washington annulé, l'US Open menacé ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Medvedev lors du Citi Open 2019
Medvedev lors du Citi Open 2019 | Rob Carr / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Prévu du 13 au 21 août pour la reprise du circuit ATP, le tournoi de tennis de Washington a été annulé ce mardi en raison de l'épidémie de Covid-19 qui frappe les États-Unis. Les organisateurs, qui ont envisagé de nombreuses solutions pour le maintien du tournoi, ont dû finalement se résigner à l'annuler. Le Citi Open devait marquer le retour des joueurs sur les terrains et le début de la tournée américaine avant l'US Open qui doit débuter le 31 août. Avec cette annulation, une ombre plane à nouveau au-dessus du Grand Chelem américain.

La reprise du circuit ATP en 2020 se fera-t-elle aux États-Unis ? Prévue le 13 août pour le Citi Open, elle va être repoussée d'au moins une semaine après l'annonce officielle ce mardi de l'annulation du tournoi de Washington par ses organisateurs. "Avec seulement 23 jours restant avant le début du tournoi, il y a trop de problèmes externes irrésolues, comme les restrictions de voyage à l'international ou les récents résultats de santé et de sécurité", a ainsi déclaré Mark Ein, directeur du tournoi, dans un communiqué publié ce mardi.

Avec plus de 4 millions de cas de Covid-19 et près de 144 000 décès, les États-Unis sont le pays le plus touché au monde par l'épidémie et les conditions sanitaires n'ont pas semblé convaincantes pour les organisateurs, qui jettent un froid sur la reprise du circuit ATP. Les plus grands joueurs de la planète doivent notamment se retrouver à l'US Open entre le 31 août et le 13 septembre pour le deuxième Grand Chelem de la saison. Avec l'annulation du Citi Open de Washington, ils n'auront qu'un tournoi pour se préparer, à savoir le Masters 1000 de Cincinnati, délocalisé à New York et qui doit se dérouler du 22 au 28 août.

Une reprise de l'ATP ailleurs qu'aux États-Unis ?

Stacey Allaster, la directrice de l'US Open, a cependant assuré ce lundi au New York Times que "tout est en ordre" pour le Grand Chelem, alors que les premières rumeurs commençaient à circuler sur le report de la 52e édition du Citi Open. "Cette décision n'impacte en rien la tenue de l'US Open et du Masters 1000 de Cincinnati", ont écrit les organisateurs des deux tournois dans la foulée de l'annonce concernant le Citi Open. Si les tournois aux États-Unis sont maintenus, ils pourraient également ne pas attirer les grandes stars qui y participent habituellement, notamment en raison des restrictions de voyage qui s'appliquent aujourd'hui - les frontières entre les États-Unis et l'Union européenne sont fermées au moins jusqu'au 1er août - et qui pourraient être prolongées en cas de poursuite de l'épidémie outre-Atlantique.

Cette annulation jette encore une ombre sur la reprise du tennis mondial, alors que le fiasco de l'Adria Tour, à l'issue duquel plusieurs joueurs du circuit avaient été testés positifs, avait déjà soulevé plusieurs questionnements concernant le retour sur les terrains. Le circuit WTA pourrait de son côté faire son retour plus tôt que l'ATP, avec un tournoi à Palerme en Italie début août avant de se rendre à Prague en République tchèque et à Lexington au Royaume-Uni. Des pays où l'épidémie de coronavirus est pour le moment contenue, au contraire des États-Unis où la reprise du circuit ATP pourrait de nouveau être retardée.