Bercy public drapeau français 2009
Le public de Bercy en fusion | AFP - Jacques Demarthon

Le Masters 1000 de Paris-Bercy en février ?

Publié le , modifié le

Le Masters 1000 de Paris-Bercy, disputé autour de la Toussaint depuis ses débuts en 1986, pourrait avoir lieu en février à partir de 2014, a confié son niveau directeur Guy Forget. "Le souhait d'avoir une saison plus courte a obligé l'ATP d'avancer le Masters de Londres. Or rester collé au Masters est extrêmement dangereux pour nous. Il est très probable qu'on ne le restera pas dans le calendrier 2014.", a déclaré Forget.

Le Masters 1000 de Paris-Bercy n'en finit pas de souffrir de la concurrence. Placé en fin de saison, il a payé durant quelques années un lourd tribut. Une saison trop chargée, une trop grande proximité d'autres tournois importants, des surfaces peu appréciées, tout y est passé, faisant de cette épreuve un "souffre-douleur". Désormais accolée à la Masters Cup, l'épreuve parisienne ne pâtit pas du fait que cela se passe à Londres. "C'est plus un inconvénient qu'un avantage, même si les conditions de jeu seront rigoureusement identiques, avec les mêmes balles et une surface intermédiaire plutôt lente", a souligné Guy Forget, qui va étrenner ses nouveaux galons de directeur du tournoi. "Le BNPPM existe de par lui-même, mais ce sont aussi les joueurs qui le font, contrairement à Roland-Garros où c'est le tournoi qui fait les joueurs. A Bercy, il est important d'avoir les meilleurs. Un petit bobo, juste avant le Masters, pourrait être problématique." Et un déménagement du Masters ne ferait qu'amplifier la problématique: "Si le Masters déménage à Rio, je ne vois pas comment le dernier Masters 1000 de la saison pourrait se jouer en Europe", a précisé l'ancien N.1 français.

Sortir du mois de novembre

C'est pour toutes ces raisons qu'une réflexion est menée depuis un moment autour d'un déplacement de Bercy dans le calendrier. "Il faut qu'on trouve une solution de repli, qu'on sorte de cette date là", a martelé Forget qui "espère que l'ATP se prononce lors du Masters" en novembre. "Je ne pense pas qu'ils attendront plus longtemps car il y a plein d'autres tournois concernés par un éventuel changement", a-t-il ajouté. Concernant Bercy, qu'il a remporté en tant que joueur en 1991, Forget estime qu'il y a "plusieurs pistes" pour une nouvelle date, sachant que celle de février tient la corde. "Je pense que ce serait plutôt profitable. De dernier on deviendrait le premier Masters 1000 de l'année. On passerait d'un extrême à l'autre mais des deux extrêmes je préfère cette option. Cela viendrait certes rapidement après l'Open d'Australie et la Coupe Davis mais en début de saison on aura des joueurs a priori reposés et en plus les meilleurs joueurs actuels sont Européens. Si on avait trois Américains dans les quatre premiers ce serait plus compliqué", a-t-il ajouté.

Ce n'est pas le seul chantier engagé, puisque la rénovation de Palais Omnisports de Paris-Bercy, à l'horizon 2013, va également contraindre la Fédération à changer son fusil d'épaule: "Il est possible que sur une édition, celle de 2015, on ait des problèmes pour faire le tournoi à Bercy. Il faudrait alors probablement qu'on réfléchisse à un autre lieu", a concédé Guy Forget qui affirme sur ce sujet: "On en reparlera lorsque le calendrier sera énteriné."