Le jour des maîtres

Le jour des maîtres

Publié le , modifié le

Du 20 au 27 novembre, les huit meilleurs joueurs de la saison ont rendez-vous lors de la Masters Cup. Un dernier rendez-vous dans l’écrin de l’O2 Arena. Tenant du titre, Roger Federer fait office de favori compte-tenu de l’état de forme actuel de Novak Djokovic et de l’incertitude de Rafael Nadal. Jo-Wilfried Tsonga, présent dans le groupe A sera le seul représentant français.

C’est ce dimanche que débute la grand-messe. Pendant une semaine, à l’occasion des phases de poules puis des demi-finales et finale, les huit meilleurs joueurs de la saison s’affrontent dans matchs qui auront tous des allures de finale. Avec ses conditions de jeu très spécifiques et propres l’indoor, l’O2 Arena favorise les grands serveurs et le jeu rapide. Des caractéristiques qui seront très proches de celles rencontrées à Bercy la semaine passée, remporté par… Roger Federer ! Déjà tenant du titre, l’ancien numéro 1 mondial sera le grand favori du tournoi. Le seul parmi les quatre premiers de l’ATP dont l’état de forme est certain. Victorieux à Bâle puis à Paris en l’espace de deux semaines, l’homme aux 69 titres termine l’année en trombe. Une nouvelle victoire à Londres siérait parfaitement à ce jeune trentenaire épanoui. Mais méfiance : le niveau des forces en présence cette saison parait plus haut que jamais. « C'est peut-être l'édition la plus ouverte depuis longtemps, reconnait le vainqueur de 16 Grand Chelem. J'ai connu des Masters où, honnêtement, je savais que nous n'étions que deux ou trois à pouvoir gagner. Ce n'est pas le cas cette fois."

La forme physique, il en sera grandement question durant cette Masters Cup. Fin de saison oblige, les organismes fatigués par une saison harassante, souffrent de mille maux. Novak Djokovic, numéro 1 mondial, a dû déclarer forfait la semaine dernière à Bercy avant son quart de finale contre Jo-Wilfried Tsonga, diminué par une douleur à l’épaule depuis le tournoi de Bâle. Difficile de savoir s’il aura pleinement récupéré ses moyens afin d’ajouter une deuxième Masters Cup à son palmarès après celle de 2008.

Nadal à court de jeu, Tsonga opportuniste

La situation est quasi-similaire pour Rafael Nadal. Obligé de faire l’impasse sur la tournée asiatique pour se préparer pour le Masters et la finale de la Coupe Davis, le vainqueur de Roland-Garros, devrait arriver frais, mais en manque de repères. Aura-t-il suffisamment de temps pour prendre ses marques ? Son premier tour contre Mardy Fish semble en tout cas le plus abordable de tous. Finaliste l'année dernière, la Masters Cup est le seul trophée majeur (avec les quatre Grand Chelem) qui manque à son palmarès.

Pour sa part Jo-Wilfried Tsonga renoue avec l’élite pour la seconde fois après 2008. Fort d’une saison pleine (demie à Wimbledon, quart à l’US Open, victoires à Vienne et Metz) le Manceau a gagné le droit de se frotter à ce qui se fait de mieux en matière de balle jaune. "Cette année, je ne viens pas que pour participer", annonce t-il, satisfait de son statut d’outsider. Un autre outsider, Andy Murray, aura lui aussi son mot à dire. Avec trois titres décrochés coup sur coup lors de la tournée asiatique l'Ecossais arrive à Londres gonflé d'ambition. Jusqu'à présent, il n'a jamais dépassé le stade des demi-finales. Et si son premier titre majeur était décroché ici ?

La composition des deux groupes :

Groupe A : Novak Djokovic (Ser), Andy Murray (G-B), David Ferrer (Esp), Tomas Berdych (Tch)
Groupe B : Rafael Nadal (Esp), Roger Federer (Sui), Jo-Wilfried Tsonga (Fra), Mardy Fish (E-U) 

Le programme des deux premières journées :

. Dimanche
(14h00) Roger Federer (SUI) - Jo-Wilfried Tsonga (FRA)
(20h00) Rafael Nadal (ESP) - Mardy Fish (USA)
. Lundi
(14h00) Andy Murray (GBR) - David Ferrer (ESP)
(20h00) Novak Djokovic (SRB) - Tomas Berdych (CZE)

Vincent Fossiez @VincentFossiez