L'ATP Cup, les débuts d'une Coupe Davis bis ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Maxime Gil
Dominic Thiem
Dominic Thiem sera présent à l'ATP Cup. | William WEST / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans la nuit de jeudi à vendredi (heure française), la saison ATP débute en Australie avec un nouveau tournoi : l'ATP Cup. Une nouvelle compétition par équipes qui apparaît comme un pendant de la Coupe Davis. Vraiment ?

La saison va donc reprendre comme elle s’était terminée : par une compétition par équipes. Moins de deux mois après le sacre de l’Espagne lors d’une Coupe Davis "new look" sur le dur de la Caja Magica de Madrid, le circuit ATP reprend ses droits avec un tournoi entièrement revu. Exit la compétition mixte habituelle (anciennement Hopman Cup), place à l’ATP Cup, sorte de concurrent de la Coupe Davis qui présente plus d’avantages que l’historique compétition désormais dénuée de toute émotion.

Les points ATP attractifs

Surtout, ce premier rendez-vous de l’année à l’autre bout du monde verra presque toutes les têtes d’affiches frapper la balle jaune à Brisbane, Perth et Sydney. Pour de multiples raisons, la principale étant que des points ATP sont à récolter: 750 points en simple pour les vainqueurs. Un chiffre à mettre en rapport avec les 1000 que rapportent un Masters 1000... Une jolie petite bourse pour commencer la saison que n’offre pas le nouveau bébé de Gérard Piqué à la fin de l'année.

Seuls Roger Federer, pour raisons familiales, Stan Wawrinka, qui sera à Doha, Andy Murray et Kei Nishikori, tous deux blessés, seront absents. Les Djokovic, Nadal, Medvedev, Thiem, Zverev, Tsitsipas ou autres Bautista-Agut, Dimitrov, Fognini, Cilic et Monfils, défendront les couleurs de leur pays, deux semaines avant le premier Grand Chelem de la saison. Le prize money est lui aussi intéressant : 15 millions de dollars sont à répartir.

La meilleure date ?

D’un point de vue physique, l’ATP Cup apparaît également comme bien plus intéressante, avant d’attaquer l’Open d’Australie. Frais après un mois sans jouer, les joueurs ont l’opportunité de poser leurs valises et raquettes au pays des kangourous pour tout un mois, entre cette compétition inaugurale, suivie des tournois d’Auckland et Adelaïde la semaine précédant le rendez-vous de Melbourne. Un tour de chauffe pour reprendre le rythme, à l’opposé de Madrid et ses rencontres disputées au terme d’une saison marathon.

Un format similaire

Si elle apparaît comme plus attractive sur plusieurs points, la compétition présente un format quasi-similaire à celui de la Coupe Davis : six groupes de quatre nations, deux simples et un double au meilleur des trois sets pour déterminer le vainqueur d’une opposition entre deux pays et le premier de chaque groupe qualifié pour les quarts (ainsi que les deux meilleurs deuxièmes). Le tout réparti dans trois villes d’un même pays. La ferveur, grande absente de l’automne à Madrid, sera-t-elle présente pour débuter l’année dans le Pacifique ? Probablement lorsqu'on connaît la passion des Australiens pour ce sport.

Rafael Nadal, lui, a son avis : une fusion de la Coupe Davis et de l’ATP Cup en conservant le nom historique. Sacré à Madrid, il tentera le doublé avec son pays aux côtés de Roberto Bautista-Agut, Pablo Carreno-Busta, Albert Ramos-Vinolas et Féliciano Lopez. Et Novak Djokovic est du même avis: "Il nous faut un événement Super Coupe du monde ou l'appellation que vous voulez", a déclaré Djokovic, conscient toutefois que l'objectif est plus envisageable à l'horizon 2022. "Ça ne va pas se produire l'an prochain. Mais si les deux parties, l'ITF (Fédération internationale), organisatrice de la Coupe Davis, et l'ATP se réunissent très rapidement, cela peut se produire en 2022. J'espère que cela se fera parce qu'il est difficile aux joueurs du top niveau de s'engager dans les deux événements."

Les groupes : 

  • Groupe A : Brisbane
  • Serbie : Novak Djokovic, Dusan Lajovic, Nikola Milojevic, Nikola Cacic, Viktor Troicki
  • France : Gael Monfils, Benoit Paire, Gilles Simon, Nicolas Mahut, Edouard Roger-Vasselin
  • Afrique du Sud : Kevin Anderson, Lloyd Harris, Ruan Roelofse, Raven Klaasen, Khololwam Montsi
  • Chili : Cristian Garin, Nicolas Jarry, Alejandro Tabilo, Hans Podlipnik-Castillo, Marcelo Tomas Barrios Vera

    Groupe B : Perth
  • Espagne : Rafael Nadal, Roberto Bautista Agut, Pablo Carreno Busta, Albert Ramo-Vinolas, Feliciano Lopez
  • Japon : Yoshihito Nishioka, Go Soeda, Ben Mclachlan, Toshihide Matsui
  • Géorgie : Nikoloz Basilashvili, Aleksandre Metreveli, George Tsivadze, Aleksandre Bakshi, Zura Tkemaladze
  • Uruguay : Pablo Cuevas, Martin Cuevas, Ariel Behar, Juan Martin Fumeaux, Franco Roncadelli

    Groupe C : Sydney
  • Belgique : David Goffin, Steve Darcis, Kimmer Coppejans, Joran Vliegen, Sander Gille
  • Royaume-Uni : Daniel Evans, Cameron Norrie, James Ward, Joe Salisbury, Jamie Murray
  • Bulgarie : Grigor Dimitrov, Dimitar Kuzmanov, Alexandar Lazarov, Alexander Donski, Adrian Andreev
  • Moldavie : Radu Albot, Alexander Cozbinov, Egor Matvievici, Dimitri Baskov

    Groupe D : Perth
  • Russie : Daniil Medvedev, Karen Khachanov, Teymuraz Gabashvili, Ivan Nedelko, Konstantin Kravchuk
  • Italie : Fabio Fognini, Steffano Travaglia, Simone Bolelli, Paolo Lorenzi, Alessandro Giannessi
  • Etats-Unis : John Isner, Taylor Fritz, Tommy Paul, Rajeev Ram, Austin Krajicek
  • Norvège : Casper Ruud, Viktor Durasovic, Lukas Hellum Lilleengen, Herman Hoeyeraal, Leyton Rivera

    Groupe E : Sydney
  • Autriche : Dominic Thiem, Dennis Novak, Sebastian Ofner, Oliver Marach, Jurgen Melzer
  • Croatie : Borna Coric, Marin Cilic, Viktor Galovic, Ivan Dodig, Nikola Mektic
  • Argentine : Diego Schwartzman, Guido Pella, Juan Ignacio Lonedro, Maximo Gonzalez, Andres Molteni
  • Pologne : Hubert Hurkacz, Kamil Majchrzak, Kacper Zuk, Lukasz Kubot, Wojciech Marek

    Groupe F : Brisbane
  • Australie : Alex de Minaur, Nick Kyrgios, John Millman, John Peers, Chris Guccione
  • Grèce : Stefanos Tsitsipas, Michail Pervolarakis, Markos Kalovelonis, Petros Tsitsipas, Alexandros Skorilas
  • Canada : Denis Shapovalov, Felix Auger-Aliassime, Steven Diez, Adil Shamasdin, Peter Polansky
  • Allemagne : Alexander Zverev, Jan-Lennard Struff, Mats Moraing, Kevin Krawietz, Adnreas Mies

Maxime Gil gil_maxime_34