montage tennis ferrero roddick hewitt safin
De gauche à droite: Juan Carlos Ferrero, Andy Roddick, Lleyton Hewitt et Marat Safin | AFP

La génération Federer passe tranquillement la main

Publié le , modifié le

Après Marat Safin en 2009 et avant Lleyton Hewitt, Andy Roddick et Juan Carlos Ferrero ont décidé de tirer leur révérence après plus d'une décennie sur les courts. Avec le départ acté de l'Américain et celui programmé pour fin octobre de l'Espagnol, on assiste à la fin de l'époque Federer, incarnée également par des joueurs comme David Ferrer, David Nalbandian, Fernando Gonzalez, Ivan Ljubicic ou Nikolay Davydenko.

Avant un US Open, à un journaliste qui lui demandait à combien il estimait ses chances de gagner le tournoi, Andy Roddick avait répondu de façon aussi franche que subtile: "Aussi bonne que pour toute personne qui ne s'appelle pas Roger". La saillie avait fait mouche et elle expliquait on ne peut plus clairement le respect suscité par Roger Federer à ses rivaux. Elle traduisait également le complexe d'infériorité que les trentenaires d'aujourd'hui ont toujours ressenti face à l'ogre suisse, vainqueur de 76 titres dont 17 Majeurs, et numéro 1 mondial sans discontinuer de 2004 à 2008, au cœur de leurs meilleures années.

Complexe d'infériorité

Pendant près de 10 ans, de grands joueurs ou des valeurs sûres du circuit ont subi sans broncher la domination du joueur qu'ils considèrent tous comme le plus grand de l'histoire. Très souvent impuissants face au natif de Bâle, ces enfants de la balle jaune se sont tout de même forgés un palmarès intéressant mais ils auraient probablement doublé ou triplé la mise sans lui. Ils n'ont ainsi gagné "que" 6 titres du Grand Chelem (2 pour Hewitt et Safin, 1 pour Roddick et Ferrero) soit un tiers du total de Federer.

Contrairement à la génération suivante, celle de Rafael Nadal, Novak Djokovic, Andy Murray et Juan Martin Del Potro (18 Majeurs à eux quatre), les tennismen nés au début des années 80 se sont résignés à la suprématie du septuple lauréat de Wimbledon contre qui ils possèdent tous un bilan très négatif. Hewitt et Nalbandian ont résisté au tout début mais ont fini par subir la loi du plus fort, comme les autres. En 24 confrontations avec "Rodgeur", Roddick ne s'est imposé que 3 fois. David Ferrer, de son côté, n'a jamais battu Federer.

Malgré tout, ces 9 joueurs ont marqué leur époque, certains plus que d'autres (Hewitt et Roddick ont été numéro 1 en fin de saison, Safin a battu Federer lors d'une légendaire demi-finale à Melbourne). Il leur a juste manqué quelque chose pour commettre davantage de crimes de lèse-majesté. Roddick était trop limité techniquement pour dominer Federer sur le long terme, Hewitt manquait de puissance, Ferrero ne brillait vraiment que sur terre battue, Gonzalez n'avait pas de revers… etc.

Safin et Nalbandian, les plus talentueux

En fait, seuls deux de ces malchanceux pouvaient vraiment prétendre rivaliser avec le Maestro: David Nalbandian et Marat Safin. Et encore ne l'ont-ils fait que ponctuellement ! L'Argentin a enlevé le Masters 2005 en revenant du diable vauvert pour déborder en cinq sets un Federer diminué. Il a surtout surclassé l'Helvète à deux reprises à l'automne 2007, au plus fort de la domination du Suisse, à Madrid puis Paris (en deux sets il est vrai).

Le Russe, quant à lui, possédait un talent hors normes qu'il n'a malheureusement que trop peu exploité pour donner une bonne réplique à Federer. Hormis le chef d'œuvre australien de 2005 –un régal pour les yeux, Safin n'a jamais vraiment réussi à utiliser sa puissance de frappe pour surpasser la référence absolue.

Cela laissera des regrets aux protagonistes comme aux suiveurs qui auraient aimé voir Federer être un peu plus accroché durant sa période dorée (jusqu'en 2007, avant que Nadal puis Djokovic ne lui contestent la place sur le trône). Mais ce n'est pas une raison suffisante pour justifier un refus de mettre en évidence Roddick, Ferrero, Hewitt et les autres stars tennistiques de la décennie écoulée.

Ces champions qui peuvent maudire Federer

Andy Roddick (30 ans, néo-retraité) a été numéro 1 mondial en 2003. L'Américain a remporté 32 titres dans sa carrière et la Coupe Davis en 2007. Il a gagné l'US Open 2003, fût finaliste quatre fois en Grand Chelem, tout le temps battu par Federer (Wimbledon 2004, 2005 et 2009, US Open 2006). Il a atteint quatre fois le dernier carré à Melbourne (2003, 2005, 2007 et 2009, les deux dernières contre Federer), une autre fois les demi-finales à Wimbledon (2003). Il a remporté le Masters 1000 du Canada en 2003, Cincinnati en 2003 et 2006, et Paris-Bercy en 2004 et 2010. Bilan contre Federer: 3-21

Marat Safin (retraité depuis fin 2009) a été numéro 1 mondial en 2000. Le Russe compte 15 titres et s'est adjugé la Coupe Davis en 2002 et 2006. Il a remporté l'US Open 2000 et l'Open d'Australie 2005. Il fût finaliste de l'Open d'Australie à deux reprises (2002, et 2004 contre Federer). Il a atteint les demi-finales à Roland-Garros en 2002 et à Wimbledon en 2008 (battu par Federer). Il a gagné les Masters 1000 du Canada en 2000, de Paris-Bercy en 2000, 2002 et 2004 et de Madrid en 2004). Bilan contre Federer: 2-10

Lleyton Hewitt (31 ans) a été numéro 1 mondial en 2001. L'Australien a remporté 28 titres dans sa carrière et la Coupe Davis en 1999 et 2003. Il a gagné l'US Open 2001 et Wimbledon 2002. Il fût finaliste de l'US Open 2004 (contre Federer) et l'Open d'Australie 2005. Il a atteint les demi-finales à l'US Open en 2000, 2002 et 2005 (contre Federer) et à Wimbledon en 2005 (contre Federer). Il a remporté les Masters 2001 et 2002 mais perdu la finale du Masters 2004 (contre Federer). Il a remporté les Masters 1000 d'Indian Wells (2002 et 2003). Bilan contre Federer: 8-18

Juan Carlos Ferrero (32 ans, retraité fin octobre) a été numéro 1 mondial en 2003. L'Espagnol a remporté 16 titres et la Coupe Davis en 2000, 2004 et 2009. Il a gagné Roland-Garros en 2003. Il fût finaliste Porte d'Auteuil en 2002 et à Flushing Meadows en 2003. Il fût également demi-finaliste à Roland-Garros en 2000 et 2001, et à Melbourne en 2004 (contre Federer). Il a été en finale du Masters 2003. Il a remporté les Masters 1000 de Rome (2001), Monte Carlo (2002 et 2003) et Madrid (2003). Bilan contre Federer: 2-10

Nikolay Davydenko (31 ans) a été numéro 3 mondial en 2006. Le Russe a remporté 21 titres et la Coupe Davis 2006. Il a disputé deux demi-finales à Roland-Garros (dont une contre Federer) et deux à Flushing Meadows (à chaque fois contre Federer). Il a remporté les Masters 1000 de Paris en 2006, de Miami en 2008 et de Shanghai en 2009. Bilan contre Federer: 2-17

Ivan Ljubicic (33 ans, retraité depuis mars) a été numéro 3 mondial en 2006. Le Croate a remporté 10 titres et la Coupe Davis 2005. Il a disputé une demi-finale à Roland-Garros en 2006. Il a remporté le Masters 1000 d'Indian Wells en 2010. Bilan contre Federer: 3-13

David Nalbandian (30 ans) a été numéro 3 mondial en 2006. L'Argentin a remporté 11 titres. Il a disputé la finale de Wimbledon 2002, et atteint les demi-finales de l'Open d'Australie en 2006, de Roland-Garros en 2004 et 2006 (contre Federer) et de l'US Open 2003. Il a remporté le Masters en 2005 et s'est imposé dans les Masters 1000 de Madrid et Paris en 2007. Bilan contre Federer: 8-11

David Ferrer (30 ans) a été numéro 4 mondial en 2008. L'Espagnol a remporté 16 titres et la Coupe Davis en 2008, 2009 et 2011. Il a disputé quatre demi-finales en Grand Chelem: US Open 2007, Open d'Australie 2011, Roland-Garros 2012 et US Open 2012. Bilan contre Federer: 0-13

Fernando Gonzalez (32 ans, retraité depuis mars) a été numéro 5 en 2007. Le Chilien a remporté 11 titres. Il a disputé la finale de l'Open d'Australie 2007 (contre Federer). Il fût également demi-finaliste à Roland-Garros en 2009. Il a remporté la médaille de bronze aux JO d'Athènes en 2004. Bilan contre Federer: 1-12