Gaël Monfils au sol
Gaël Monfils tente de trouver une solution | AFP

La cruelle fin de saison du tennis français

Publié le , modifié le

Si la contre-performance de Gaël Monfils, arrivé blessé à Londres, était prévisible, l’élimination de Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert dans le double n’a pas permis au tennis français de s’illustrer lors du Masters. Quatre jours après la finale de Fed Cup perdue par les Françaises, 10 jours après les doutes exprimés par Yannick Noah au sujet de l’équipe de Coupe Davis, le tennis tricolore accuse le coup en cette fin de saison.

Quand rien ne va… Ce mois de novembre n’a pas été le plus brillant de la saison pour le tennis français. Tous les espoirs se sont transformés en désillusions. D’abord, c’est Yannick Noah lui-même qui a surpris tout le monde en affichant un certain scepticisme. Noah, l’insubmersible, Monsieur positif, celui qui est capable de transcender n’importe quel joueur ou équipe… Après un an à la tête de l’équipe de France de Coupe Davis, l’homme de 56 ans a laissé transparaître une lassitude qui ne lui ressemble pas, et l’attitude de certains joueurs n’y est pas étrangère…

► De désillusion en désillusion

Passée cette petite inquiétude, le tennis français espérait retrouver de belles couleurs le week-end dernier lors de la finale de la Fed Cup. Mais alors que les Bleues pouvaient compter sur une Caroline Garcia des grands jours, et qu’elle partait favorite du double décisif, ce sont finalement les Tchèques qui ont soulevé une nouvelle fois le trophée… Sur le moment, tous les observateurs restaient néanmoins confiants pour l’avenir de cette jeune équipe, construite sous l’impulsion d’Amélie Mauresmo. Mais le lendemain, nouvelle désillusion : la capitaine était contrainte de jeter l’éponge car elle allait donner naissance à un deuxième enfant.

Heureusement, le tennis français pouvait se consoler avec le début du Masters, où Gaël Monfils effectuait ses débuts. Auteur d’une superbe saison, le Parisien se présentait à Londres avec l’étiquette de 6e joueur mondial. Malheureusement, il se présentait aussi avec une blessure aux côtes. Les « miracles » espérés par le N.1 français n’ont pas eu lieu, et après ses deux défaites face à Milos Raonic et Dominic Thiem, Monfils a même préféré stopper plus tôt l’aventure, en déclarant forfait face à Novak Djokovic…

► Monfils blessé, Mahut et Herbert chutent

"Depuis ma blessure, je n'ai jamais rejoué sans gêne. J'ai fait ce que j'ai pu, mais avec les entraînements et les matches, ça n'a fait que se dégrader, a-t-il dit. Il fallait arrêter avant que ça ne devienne trop grave", a indiqué le joueur de 30 ans qui n’était de toute façon pas qualifié pour le dernier carré. En se retirant, ce dernier aura permis à son pote belge David Goffin de jouer son tout premier match dans le Masters.

Noah déprimé, une finale perdue, Mauresmo partie, Monfils blessé, on imaginait mal comment cela pouvait être pire… C’est là que la paire formée par Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert intervient ! Lauréats à Wimbledon en juillet dernier, les deux Français espéraient faire bonne figure dans l’O2 Arena. Mais là encore, tout n’a été que désillusion. Auteurs de leur « plus mauvais match » lundi, Mahut et Herbert ont de nouveau pris l’eau face aux Espagnols Marc et Feliciano Lopez. Pour assombrir encore un peu le tableau, la paire française risque de perdre sa place de N.1, aux dépens de Jamie Murray et Bruno Soares. Ces derniers peuvent leur ravir la première place en cas de titre, voire même en cas de demi-finale. Pour ce dernier cas de figure, il faudrait que les Français perdent aussi leur troisième match de poule vendredi, et là, on n’est plus sûr de rien…

Romain Bonte