La 1000e victoire de Roger Federer et son premier titre en 2015 à Brisbane

La 1000e victoire de Roger Federer et son premier titre en 2015 à Brisbane

Publié le , modifié le

Roger Federer a encore écrit une page de sa légende, en remportant la finale du tournoi de Brisbane, aux dépens de Milos Raonic (N.3) 6-4, 6-7 (2/7), 6-4 après 2h13 de jeu. Le Suisse a en effet conquis sa 1000e victoire en carrière (Connors a gagné 1253 matches, Lendl 1071), et son 83e titre. Il n'est plus qu'à 11 titres d'égaler Ivan Lendl, mais encore bien loin du recordman Jimmy Connors (109). Il se place surtout dans une bonne dynamique en vue de l'Open d'Australie.

Mille. Tout rond. Roger Federer aime les chiffres, et cette 1000e victoire en carrière le satisfait pleinement. Elle lui permet en plus de débuter l'année 2015 comme il avait finie 2014: avec un trophée. Au Saladier d'Argent de la Coupe Davis a succédé le trophée du tournoi de Brisbane. qu'il accroche pour la première fois à son palmarès alors que ce n'était que sa 3e participation. Et pour conquérir son 83e titre en carrière, le Suisse a fait tomber deux éminents membres de la jeune génération.

Après avoir dominé aisément Grigor Dimitrov en demi-finales, il s'est en effet offert Milos Raonic en finale. Après avoir servi 34 aces pour écarter en trois manches Kei Nishikori en demi-finales, le Canadien n'a pas réussi à rééditer sa performance au service en finale. Breaké dans le premier set sur la première et seule occasion, il a dû se résoudre à voir son adversaire empocher la première manche après 31 minutes de jeu (6-4). Dominé au service (8 aces pour le Suisse, 7 pour lui, 92% de points sur 1ères balles pour le Suisse, 77% pour lui), incapable de se procurer la moindre balle de break, Raonic était dos au mur.

Retournement de situation dans le 2e set

D'autant plus qu'il concédait son service dès l'entame de la deuxième manche, sur la première occasion de Federer. Alors que l'ancien N.1 mondial semblait parti pour s'imposer, en menant (3-1), il se faisait breaker à son tour (3-3). Et c'est Raonic qui prenait les commandes au score, pour aller jusqu'au jeu décisif. Là encore, le N.2 mondial prenait le meilleur départ, en prenant d'entrée le service adverse pour mener (2-0). Mais il encaissait un gros coup de moins bien en ne marquant plus le moindre point, pour s'incliner (7/2) après 1h15 de jeu.

Les deux hommes se lançaient alors dans un troisième set incertain. Mais alors qu'aucun d'eux n'avait pu sauver la moindre balle de break jusque-là, ce début de manche était différent. Roger Federer sauvait trois balles de break dans ses deux premiers jeux de service, et Milos Raonic en sauvait deux consécutivement, lors de son deuxième jeu de service. Ce bras de fer se poursuivait ainsi jusqu'au 9e jeu, où Federer obtenait une balle de match sur une 4e double-faute du match de Raonic. Puis, sur la deuxième balle du Canadien, le Suisse s'imposait après 2h13 de combat. Pour la 15e saison de suite, il décroche au moins un titre. "Je n'oublierai jamais ce match", a-t-il dit sur le court. 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze