Nick Kyrgios à Shangaï 2016
L'Australien Nick Kyrgios. | JOHANNES EISELE / AFP

Kyrgios veut se tenir tranquille et pense remporter l'Open d'Australie

Publié le , modifié le

Suspendu en fin de saison par l'ATP pour une énième incartarde au Masters 1000 de Shanghai, Nick Kyrgios annonce qu'il se tiendra "tranquille" et qu'il s'occupera de "[ses] affaires" désormais. Aprrès trois titres en 2016 et une 13e place finale au classement ATP, l'Australien promet de "cracher ses tripes" pour essayer de remporter l'Open d'Australie, chez lui, au mois de janvier.

Peut-on croire Nick Kyrgios quand il annonce qu'il se tiendra tranquille ? Le veut-on seulement ? Trublion d'un circuit mondial aseptisé au possible, l'Australien était aussi décrié qu'apprécié pour son tempérament de feu. En fin de saison dernière, l'ATP avait sifflé la fin de la récréation en le suspendant huit semaines, trois seulement s'il acceptait d'entamer un travail "avec un psychologue du sport", ce qu'il a fait et ce qui lui a permis d'apprendre "à mieux gérer (son) temps et son agenda" pour l'aider à "retrouver fraîcheurs physique et mentale". Désormais concentré sur son jeu, le 13e joueur mondial a fait savoir que l'attention des médias était parfois difficile à supporter. "Ecoutez, le surplus d'intérêt des médias n'est jamais facile et c'est quelque chose que je n'ai pas toujours en tête, quelque chose à quoi je ne suis pas habitué, mais que puis-je y faire ? En ce qui concerne tout ça, je vais juste me tenir tranquille, m'occuper de mes affaires comme je l'ai toujours fait" en début d'année, a-t-il ajouté.

Mais comme Nick Kyrgios ne sera pas Nick Kyrgios sans une sortie qui fera les gros titres, il a également annoncé qu'il pensait pouvoir remporter l'Open d'Australie, première levée du Grand Chelem de la saison. "Est-ce-que je vais y arriver ? Je ne sais pas. Mais est-ce-que je vais cracher mes tripes en essayant ? Sans aucun doute", répond l'écorché vif.