Kei Nishikori
Le Japonais Kei Nishikori | MAXPPP - Kyodo

Kei Nishikori rechute à Barcelone

Publié le , modifié le

Finaliste contre Rafael Nadal à Monte-Carlo dimanche, Kei Nishikori n'a pas tenu le choc lors de son entrée en lice au tournoi de Barcelone, ce mercredi. Opposé à l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez (69e mondial), un joueur qu'il avait toujours battu par le passé, il a préféré abandonner après avoir perdu la 1re manche 6-3 en 46 minutes. Le Japonais avait dû écourter sa saison 2017 en raison d'un problème au poignet, qui l'avait obligé à rester durant cinq mois hors du circuit.

Finaliste dans un Masters 1000, cela ne lui était plus arrivé depuis la saison 2016. Après ses soucis au poignet, il avait renoué avec la lumière. Mais il semble avoir payé ses efforts. 

Après sa belle semaine à Monte-Carlo, il avait décidé d'enchaîner avec le tournoi de Barcelone. Comme son vainqueur en finale Rafael Nadal. Sauf qu'il reste "convalescent". Cinq mois d'absence pour se soigner ne s'oublie pas comme ça. Surtout sur la très exigeante terre battue, qui fait toujours souffrir davantage les organismes. Surtout après avoir disputé quatre matches (sur les 6 à Monte-Carlo) au terme des trois manches. Pour finir par une opposition avec le maître, dont la puissance n'a pas d'égal.

Le kiné demandé au 1er tour à Monte-Carlo

Déjà, lors de son 1er tour contre Berdych sur le Rocher, il avait fait appel au kiné pour vérifier l'état de son articulation. Certainement plus pour le rassurer, lui qui avait repris la compétition sur le circuit Challengeur fin janvier, avant d'aller en demi-finale à New York puis de chuter rapidement à Acapulco et Miami, pour ses deux premiers tournois d'importance.

A Barcelone, l'accumulation a été de trop. Après moins de 50 minutes de match, il a jeté l'éponge. Remonté à la 22e place mondiale (14 places gagnées grâce à sa finale), il avait bénéficié d'une entrée au 2e tour, grâce à sa tête de série N.14. Guillermo Garcia-Lopez, son adversaire, qui avait perdu chacun des 3 matches précédents contre le Japonais, en a profité pour se qualifier. Comme à Acapulco et Newport Beach, Nishikori ne passe pas un tour pour son 7e tournoi en 2018.

Pour le Nippon, il est temps de recharger les batteries. En espérant que le poignet ne se rappelle pas à son bon souvenir. Car cela pourrait alors être long.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze