Antoine Benneteau
Antoine Benneteau, ici en 2012 lors d'un tournoi "Future" | AFP

Julien Benneteau entraîné par son frère Antoine

Publié le , modifié le

Contraint de mettre fin à sa collaboration avec Loïc Courteau, Julien Benneteau a décidé de collaborer avec son frère Antoine. Le Bressan a précisé qu'il avait besoin "d'avoir quelqu'un qui (le) connaît", relaye le site internet de la Fédération française de tennis. Blessé aux adducteurs une bonne partie de la saison, l'ancien 25e joueur mondial a repris la compétition la semaine dernière, sous les yeux de son petit frère.

"Je vais m'entraîner avec mon frère Antoine. Cette collaboration a commencé aujourd'hui. C'est une nouvelle aventure. On part déjà sur un an mais on n'a pas fixé de date. J'ai besoin d'avoir quelqu'un qui me connaît très bien et qui  connaît le circuit", a précisé le Bressan. Benneteau, 33 ans, est retombé au 533e rang à cause de sa blessure intervenue en mars dernier. Il a depuis été opéré en juin, et souhaite relancer sa carrière pour notamment retrouver une place en équipe de France où il a disputé 16 matches.

Antoine, ancien 370e mondial

Il raconte que cette collaboration est née d'une réflexion avec son frère. "(...) Au fil des discussions, j’ai senti qu’il y avait une porte ouverte. Il m’a dit que c’était quelque chose qui l’intéressait et le motivait. Pour sa carrière professionnelle (il est devenu journaliste, ndlr), cela pouvait être également être intéressant. Après avoir pesé le pour et le contre, j’ai vu beaucoup de positif dans le fait de pouvoir être avec lui sur le circuit." Aujourd'hui âgé de 28 ans, Antoine Benneteau avait occupé le 370e rang du classement  ATP (en avril 2013), avant de se reconvertir dans le journalisme sportif.

"Pas de deadline"

Julien Benneteau se prépare à vivre une saison 2016 "difficile", même s'il va bénéficier d'un classement protégé, ce qui devrait lui permettre de mettre en place un programme pas trop complexe jusqu'à Roland-Garros (fin mai), tout en jouant le double sur les gros tournois avec Edouard Roger-Vasselin, joueur avec lequel il avait remporté Roland-Garros en 2014. "En simple, je vais essayer de revenir à un bon niveau et d’obtenir un bon classement. Je sais que cela va prendre du temps. Je ne me fixe pas de "deadline". L’objectif est de pouvoir enchaîner les tournois. Derrière, j’espère que les résultats suivront", at-il dit.