Ferrer
David Ferrer | MIGUEL MEDINA / AFP

Isner surprend Ferrer

Publié le , modifié le

L’Américain John Isner a décroché son billet pour le dernier carré du Masters 1000 de Bercy, prenant le dessus sur l’Espagnol et membre du Top 5, David Ferrer, en trois manches 6-3, 3-6, 6-3. Isner rencontrera en demi-finale Jo-Wilfried Tsonga, qui avait profité du forfait de Novak Djokovic.

A première vue, ce quart de finale opposant John Isner était aussi déséquilibrée que peu excitant. D’un côté, John Isner, gros serveur mais irrégulier dans les échanges, et de l’autre, David Ferrer, joueur très complet et infatigable, se retrouvaient pour la troisième fois. Classé au 5e rang mondial, et qualifié pour le Masters avant même de participer au rendez-vous parisien de ce mois de novembre, Ferrer a toujours pris le dessus sur l’Américain.

Si Ferrer est toujours très craint par ses adversaires, notamment par rapport à son jeu de jambes, l’un des plus remarquables du circuit, il n’a pas vraiment de coup décisif. Et dans cette première manche, cela lui a été fatal. Isner, 25e joueur mondial, a su tirer profit de son service (75% de points gagnés au premier service) pour prendre l’ascendant et remporter la première manche 6-3. Dans la deuxième, l’Espagnol a compris qu’il lui faudrait se montrer plus entreprenant et provoquer des échanges. Isner étant également en difficulté sur son service, Ferrer a logiquement égalisé à un set partout (6-3). Breaké à 5-3, Ferrer perdait pied face aux énormes services (dont un à 228 km/h) et perdait finalement cette rencontre après 1h46.

Isner retrouvera en demi-finale un certain Jo-Wilfried Tsonga, qui aura deux avantages. D’abord celui d’avoir bénéficié d’un match en moins après le forfait de Djokovic, et aussi de pouvoir compter sur le soutien inconditionnel de son public.

Romain Bonte