novak djokovic open australie
Novak Djokovic en quête d'un second titre du grand chelem | AFP - Greg Wood

Irrésistible Djokovic !

Publié le , modifié le

Novak Djokovic, tête de série N.3, s'est qualifié pour la finale du tournoi d'Indian Wells en élilminant Roger Federer (N.2) en trois sets 6-3, 3-6, 6-2. C'est la 3e fois de la saison que le Serbe, actuellement irrésistible, s'impose devant Federer dont il est désormais certain de s'emparer de la place de N.2 mondial au classement ATP. En finale Djokovic retrouvera le N.1, Rafael Nadal, qui a sorti l'Argentin Del Potro.

Novak Djokovic est le seul joueur à avoir battu Federer cette saison: en demi-finale à l'Open d'Australie, en finale à Dubaï et donc en demi-finale également à Indian Wells.
"C'était mon plus grand test du tournoi, c'est un plaisir de redevenir N.2 mondial", a réagi le Serbe, qui estime actuellement jouer "le meilleur tennis  de sa vie.".

Federer victime de son inconstance

La physionomie du match l'a prouvé. Le Serbe, solidement ancré derrière la ligne de fond, a paru solide et à l'aise sur le court, inlassable défenseur et attaquant inspiré. Il a surtout été plus constant que Federer, qui est passé à côté dans le premier set, a retrouvé une belle dynamique au deuxième mais s'est fait breaker dès le premier jeu de la troisième alors qu'il avait l'ascendant.
Le Suisse, 16 fois vainqueur en Grand Chelem, a mis tout ce qu'il avait dans le quatrième jeu de cette dernière manche pour récupérer sa mise en jeu perdue, imposant une pression si intense que Djokovic craquait sur une double faute.Mais comme après le gain du deuxième set, Federer n'a pas pu enchaîner et quelques erreurs plus tard a concédé son service sur une double faute. Et Djokovic lui servait un jeu blanc dans la foulée pour mener 4-2.Ce renversement de situation soudain déstabilisa Federer, qui alignait ensuite trois fautes directes et perdait son service. Djokovic n'avait plus qu'à servir pour le match et l'emporter sur sa seconde balle de match.
Federer a éprouvé des difficultés au service (56% de premières balles), ce qui ne l'a pas aidé face à un des meilleurs relanceurs du circuit, qui plus est au meilleur de sa forme tant physique que mentale, et techniquement très audacieux.

Et maintenant Nadal...

Djokovic aura l'occasion d'aller chercher en finale le 21e titre de son palmarès, lequel serait son troisième cette saison (après l'Open d'Australie et Dubaï) et son deuxième dans le désert californien (après 2008). Mais pour cela, il faudra d'abord franchir le dernier obstacle, et non des moindres, puisque Rafael Nadal visera aussi un troisième titre sur le dur d'Indian Wells, après ceux obtenus en 2007 et 2009....Tous les deux ans, c'est peut-être bon signe pour lui.

L'Espagnol n'a pas eu trop de peine pour obtenir son billet pour la finale, ramenant rapidement à la raison le bouillant Argentin Juan Manuel Del Potro 6-4, 6-4. L'Argentin, retombé à 484e place du classement ATPATP en début d'année après une saison 2010 quasiment blanche à cause d'une blessure et d'une opération au poignet droit, mais dont on sait qu'il vaut évidemment bien mieux que ça; il devrait d'ailleurst se retrouver vers la 53e place après son parcours californien.
Nadal a mal entamé la rencontre et concédé le break à son premier jeu de service pour se retrouver mené 4-1. Sa réaction est venue dans le septième jeu, à 2-4, avec un débreak obtenu sur un impeccable passing de revers. Malgré quelques beaux spécimens de ce coup droit massue qui l'avait bien aidé à remporter l'US Open en 2009, le jeu de Del Potro a vite commencé à se détériorer, probablement sous l'effet de la fatigue, et l'Argentin a de nouveau perdu son service à 4-4 pour permettre à l'Espagnol de servir pour le set.
Nadal a ensuite eu une chaude alerte en servant à 1-2 dans le second set mais il a su effacer deux balles de break grâce à des points gagnants. L'Espagnol serrait alors sa défense et estoquait l'Argentin avec plusieurs passings pour faire le break dans le jeu suivant.  L'Espagnol de 24 ans s'envolait ensuite tranquillement vers la victoire en tenant sa mise en jeu.

Le Majorquin de 24 ans, qui n'avait plus joué sur le circuit ATP depuis sa blessure à une cuisse en quart de finale de l'Open d'Australie, aura l'occasion d'améliorer son record de 18 titres en tournoi Masters 1000. "C'était mon meilleur match du tournoi, c'est un résultat fantastique après mes soucis à Melbourne", a d'ailleurs déclaré Nadal, qui s'est hissé en finale sans avoir eu à rencontrer une seule tête de série. Face à un Djokovic également en forme, ce devrait une finale explosive.

CG