Rafael Nadal
Rafael Nadal | AFP - Josep Lago

Insatiable Nadal

Publié le , modifié le

Rafael Nadal, numéro un mondial, a remporté ce dimanche le tournoi de Barcelone en battant en finale son compatriote David Ferrer 6-2- 6-4. L'Espagnol s'adjuge ainsi son sixième succès en sept ans - il avait dû s'abstenir l'an dernier en raison d'une blessure - dans la capitale catalane et bat Ferrer pour la troisième fois en finale de ce tournoi, après 2008 et 2009.

"C'est incroyable de revenir ici, dans mon tournoi et devant mes supporters, après n'avoir pu défendre mes chances l'an dernier", a-t-il déclaré. "Je suis très, très heureux mais désolé pour David, qui connait une année fantastique et qui mérite un titre", aajouté Nadal. "C'est dommage pur lui d'avoir eu à me rencontrer lors de ces trois finales, mais c'est mon sixième titre ici et c'est un vrai plaisir", a dit encore le numéro un mondial. Avec cette victoire, Nadal enregistre à 24 ans le 31e succès de sa carrière sur terre battue et devance désormais au nombre de victoires son compatriote Manuel Orantes et Bjorn Borg. Troisième, il est encore loin cependant du roi de la terre battue, l'Argentin Guillermo Vilas (45 titres) et même de l'Autrichien Thomas Muster (40). Il continue de marquer  son territoire sur terre battue, avec un 34e succès consécutif sur la surface. En 1 h 49 min, le Majorquin a remporté à Barcelone le 45e titre de sa  carrière, en 60 finales, et son 501e match depuis ses débuts professionnels.

Ferrer, battu par Nadal pour la 13e fois en 17 duels, savait que c'était quasiment mission impossible dimanche. "Rafa (Nadal) est sans aucun doute le meilleur", avait-il prévenu après sa victoire en demi-finale contre Nicolas Almagro samedi. Ferrer, dernier joueur à avoir pris un set à Nadal à Barcelone (en finale en 2008), a subi dimanche sa sixième défaite en 31 rencontres cette saison. Le N.6 mondial a été dépassé dans le premier set (6-2), perdant son service dès le troisième jeu. Mené 4-1, il est revenu à 4-2 mais Nadal était lancé. Ferrer, vainqueur à Acapulco et Auckland cette année, a réagi dans la seconde manche, beaucoup plus disputée (6-4), mais il n'a pas été assez solide sur son service. Nadal a eu 16 balles de break au total (contre 8 à Ferrer) et en a converties six. Suffisant pour s'imposer une sixième fois à Barcelone.