Roland Garros Justine Henin 052010
Justine Henin | AFP - Bertrand Guay

Henin avait "rêvé d'une autre fin"

Publié le , modifié le

Revenue sur le circuit professionnel début 2010 après une première retraite sportive, Justine Henin a indiqué qu'elle mettait de nouveau fin à sa carrière, mais cette fois "pour de bon" selon ses propres mots. Elle qui pensait retrouver son meilleur niveau, a dû faire face à une blessure au coude droit plus grave que prévue. L'ancienne N.1 mondiale a fait cette annonce dans une lettre publiée par le quotidien belge Le Soir.

La lettre d'adieu de Henin sur le site du quotidien Le Soir

La liégoise a récemment passé des examens médicaux qui ont confirmé une "grosse rechute" au niveau du coude. "(...) les examens sont clairs et les médecins formels, mon coude est trop abimé et trop fragilisé pour que je puisse continuer à exercer ma passion et mon métier à haut niveau", a-t-elle expliqué.

La Wallonne n'a donc pas réussi son pari de remporter un huitième Grand Chelem, et surtout un trophée à Wimbledon, seul titre du grand Chelem manquant à son impressionnant palmarès après l'Open d'Australie (en 2004), Roland Garros (2003, 2005, 2006 et 2007) et US Open (2003 et 2007). Et c'est justement une chute à Wimbledon en juin dernier qui a été à l'origine de ses pépins physiques. "Après ma chute à Wimbledon en juin, je savais que les choses seraient compliquées pour revenir, écrit-elle. Mais j’avais décidé de m’accrocher et de tout donner pour surmonter la blessure." Après une opération au coude, la quadruple vainqueur de Roland-Garros avait par la suite repris les entraînements début octobre. Mais le coude n'a pas tenu.

"Sous le choc"

Henin avait été sortie au troisième tour de l'Open d'Australie la semaine passée, puis effectué des examens dans son pays natal. La Belge s'était pourtant donné du mal pour soigner son retour. Elle avait même bien failli remporter de nouveau l'Open d'Australie en février dernier, échouant en finale face à sa compatriote Kim Clijsters. "Je suis sous le choc", poursuit-elle, estimant qu'"il est l’heure de se rendre à l’évidence et d’accepter que ma carrière s’arrête là… définitivement… Même si c’est dur, très dur alors que je revenais avec énormément d’envie. Je suis triste… j’avais espéré un autre retour et rêvé une autre fin", a-t-elle encore écrit dans une lettre en forme d'adieu adressée à ses supporteurs.

"Je tourne, et pour de bon cette fois, une incroyable page de ma vie", a affirmé "Juju". Elle pourra toujours se consoler en se remémorant ses 43 titres en simples, ses sept titres du Grand Chelem et aussi, son titre olympique obtenu à Athènes en 2004. Henin avait effectué ses débuts professionnels en 1999, et n'avait mis que deux ans pour atteindre le top 10 du circuit WTA. Elle deviendra N.1 mondiale en 2003, perdra sa place plusieurs fois, mais la retrouvera régulièrement, dont la dernière en mai 2008. Alors au somme de sa forme et meilleure joueuse mondiale, la championne belge décide à la surprise générale d'arrêter sa carrière le 14 mai 2008. Après un an et demie sans compétition, Henin reviendra finalement début 2010, avant finalement d'être rattrapée par cette blessure.

Romain Bonte