Lucas Pouille Hambourg
Le joueur français Lucas Pouille | AFP - DANIEL BOCKWOLDT

Hambourg : Lucas Pouille écarte Benoit Paire, Nadal en progrès

Publié le , modifié le

Lucas Pouille est sorti vainqueur du duel franco-français en quarts de finale du tournoi de Hambourg. A 21 ans, le 85e joueur mondial a dominé son aîné Benoit Paire, qui restait sur une première victoire dans un tournoi ATP à Bastad, en deux manches 6-3, 6-2. Le voici en demi-finale d'un Master 500 sur le circuit ATP, une grande première pour Pouille, où il affrontera le fantasque Fabio Fognini, 32e joueur mondial, qui a battu le Britannique Aljaz Bedene 6-4, 7-5. De son côté Rafael Nadal est monté en puissance face à Pablo Cuevas (6-3, 6-2).

Benoit Paire était l'homme en forme de cette fin de mois de juillet. Après son titre à Bastad, le 45e joueur mondial, avait enchaîné deux nouvelles victoires, ce qui portait son total à sept succès de rang. Mais le Français est tombé de haut à Hambourg, face à un compatriote, le jeune Lucas Pouille, 21 ans. Le joueur, 85e mondial à l'ATP et conseillé par Yannick Noah depuis le mois de mai, a mis moins d'une heure pour se qualifier pour la demi-finale de ce Master 500. C'est évidemment son meilleur résultat en carrière, lui qui avait signé en début d'année 2015 à Auckland une première demi-finale, mais en Master 250 cette fois. En Nouvelle-Zélande, il était tombé face à un autre compatriote Adrian Mannarino, mais en Allemagne le match des Français a tourné en sa faveur. Pour décrocher son ticket pour la première finale de sa courte carrière sur le circuit ATP, Pouille devra battre un Italien, Fabio Fognini, ou un Britannique, Aljaz Bedene.

Nadal sur la pente ascendante 

Parfois poussif contre Fernando Verdasco et Pablo Cuevas, Rafael Nadal a montré des signes de progrès évidents face à Pablo Cuevas. Face à ce véritable spécialiste de terre de battue, Nadal a trouvé plus de consistance et plus de poids dans sa balle. Solide au service, en témoignent les 76% de premières balles frappées avec près de 75% de réussite derrière, Nadal s'est montré intraitable au retour (cinq balles de breaks converties sur 11 procurées). En demi-finale, le dixième joueur mondial affrontera l'Italien Andreas Seppi vainqueur sans combattre de son comatriote Simone Bolelli qui a déclaré forfait.