Tommy Haas
Tommy Haas | ALEXANDER KLEIN / AFP

Haas fait valser Haase à Vienne

Publié le , modifié le

L'Allemand Tommy Haas, N.12 mondial, a remporté ce dimanche le tournoi de tennis de Vienne en s'imposant en trois manches (6-3, 4-6, 6-4) contre le Néerlandais Robin Haase (N.63), décrochant ainsi son 15e titre sur le circuit à 35 ans. Cette victoire lui permet de conserver un infime espoir de qualification pour le Masters de Londres, réunissant les huit meilleurs joueurs de la saison. L'Allemand accuse toutefois près de 600 points de retard sur la 9e place qualificative, en l'absence de Andy Murray (forfait pour cause de blessure jusqu'à la fin de la saison), alors qu'il ne reste plus que deux tournois à disputer.

"J'ai encore une petite chance, mais je dois jouer extrêmement bien.  Peut-être même m'imposer à Paris-Bercy", a constaté Haas à la fin de la  rencontre, 12 ans après son premier succès viennois. "Tu as 35 ans et moi j'en ai 26, je voulais le rappeler, parce que les gens  n'en n'ont pas forcément conscience", a félicité Robin Haase, se sentant  dimanche l'âme d'un trentenaire sur le terrain. "Si tu savais ce que c'est que  d'avoir 35 ans...", a répondu avec le sourire Haas. 

Comme un vin qui vieillit bien

Malgré un jeu assez brouillon, l'Allemand s'est montré plus constant en  retour, profitant des fautes directes de son adversaire, pour remporter le gain  de la première manche en 35 minutes. Dans une deuxième manche guère plus agréable à regarder pour les  spectateurs, le trentenaire, ancien N.2 mondial en mai 2002, a pris d'entrée le  service de son adversaire, avantage qu'il a perdu dans la foulée. Le Néerlandais a pris le service de Haas au meilleur moment, alors qu'il  menait 5-4, d'un magnifique lob de revers croisé, obtenant le droit de disputer  une troisième manche. 

Mené 2-4, l'Allemand a remporté par la suite les quatre jeux pour s'imposer  au bout de 2h06 de combat. Tommy Haas avait déjà remporté cette saison à domicile le tournoi de Munich  sur terre battue début mai, et concrétise avec cette deuxième victoire en 2013  son retour au premier plan. Souvent blessé, le natif de Hambourg vit cette année une véritable  renaissance, avec notamment un quart de finale à Roland-Garros en juin, et une  demi-finale de Masters 1000 à Miami un peu plus tôt. Tombé au-delà de la 200e place mondiale fin 2011, il avait déjà amorcé son  retour en 2012, avec un titre et deux finales, finissant l'année à la 21e place  mondiale.

AFP