Coupe Davis Franc-Allemagne Gasquet 2011
Richard Gasquet | AFP - Thomas Kienzle

Gasquet redescend sur terre

Publié le , modifié le

Vainqueur de Murray la veille, Richard Gasquet n'a pas réussi à franchir l'obstacle David Ferrer vendredi en quart de finale du Masters 1000 de Rome (7-6, 6-3). L'Espagnol, très solide, affrontera au prochain tour son compatriote Rafaël Nadal, vainqueur de Berdych 6-4, 7-5. Pas de miracle non plus pour Jo-Wilfried Tsonga (N.5), qui n'a tenu qu'un set face au N.1 mondial Novak Djokovic victorieux 7-5, 6-1.

Gasquet trop juste

La barre était trop haute. En dépit de ses récents et incontestables progrès physiques et de la confiance accrue après son succès aux dépens d 'Andy Murray en huitième de finale, Richard Gasquet a perdu contre David Ferrer. Encore une fois. Pour la septième fois en huit oppositions pour être précis. L'Espagnol, contreur devant l'éternel, a de nouveau fait déjouer le Français, contraint de trop forcer dans l'échange pour déborder son inusable adversaire.

Pourtant, le Biterrois s'est bien accroché. Mené 4-2 dans le premier set, il est parvenu à recoller, mais a laissé filer le tie-break sept points à quatre. Dans la deuxième manche, il a concédé son service en fin de set avant de s'incliner après une heure et 47 minutes de jeu.

Djokovic fait la différence

 "Le second set est un de mes meilleurs que j'ai joué cette saison", a  déclaré Djokovic, tenant du titre au Foro Italico, après sa victoire contre  Tsonga. Mais le numéro un mondial a évité les questions sur sa forme moins  étincelante que l'an dernier à la même époque, où il était toujours invaincu  depuis le début de l'année 2011 en arrivant à Rome.Tsonga s'est pour sa part déclaré satisfait de son premier set contre  Djokovic. "J'aurais pu le pousser jusqu'au tie-break", a-t-il dit, "après  c'était un peu dur de repartir, il y a zéro point gratuit contre lui, il ne te  donne rien... Il a joué de mieux en mieux, et moi de pire en pire".

Roger Federer (N.3) a rejoint de dernier carré en battant aisément l'Italien Andreas Seppi 6-1, 6-2.

Déclarations

Jo-Wilfried Tsonga: "Soyons clairs, aujourd'hui, il n'y aucune chance qu'un Français ne gagne Roland-Garros. On n'en est pas capable, on travaille tous pour cela mais ce n'est pas une honte de dire qu'on n'est pas encore au niveau. Tu essaies de progresser mais si tu n'y arrives pas, c'est la vie. Dans notre sport, il y a toujours une hiérarchie.Il n'y aucune fatalité, c'est un constat. On se rend bien compte qu'on ne peut pas gagner Roland-Garros parce qu'on n'est pas capable de gagner des Masters 1000. Que ce soit sur terre battue et même sur dur.Ce qui est important pour moi, c'est de continuer à avoir la foi, de continuer de me dire que je peux aller plus haut."       

Richard Gasquet: "Je suis quand même content faire un match comme ça. Il y avait la  place pour gagner ce premier set, je n'étais pas loin, mais à 4-2 au tie-break  je lui donne deux points directs, qui me coûtent cher. Après c'était difficile physiquement, avec la perte du premier set et les  trois heures d'hier" (jeudi) pour battre Andy Murray. J'ai mieux joué qu'hier, j'ai réussi beaucoup de points gagnants, je  courais bien, j'ai fait très peu de fautes et je l'embêtais pas mal avec mon  revers, c'était un beau tennis".

Résultats
David Ferrer (ESP/N.6) bat Richard Gasquet (FRA/N.16) 7-6 (7/4), 6-3
Rafael Nadal (ESP/N.2) bat Tomas Berdych (CZE/N.7) 6-4, 7-5
Novak Djokovic (SRB/N.1) bat Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.5) 7-5, 6-1
Roger Federer (SUI/N.3) bat Andreas Seppi (ITA) 6-1, 6-2