ATP Gasquet Richard coup droit 03 2010
Le Biterrois Richard Gasquet | AFP - Getty Images

Gasquet laminé, Nadal dominé, Tsonga toujours là

Publié le , modifié le

Richard Gasquet, soigné au pied au cœur du 2e set, a été un fantôme contre Novak Djokovic (N.2), qui l'a battu 6-1, 6-1 lors du 3e tour du Masters 1000 de Shanghaï. Le Britannique Andy Murray (N.4) a mis fin au bon parcours de Jérémy Chardy, s'imposant 6-3, 6-4. Jo-Wilfried Tsonga (N.4) a vaincu l'Allemand Florian Mayer 7-5, 6-3. Élimination de Rafael Nadal (N.1) contre Jurgen Melzer : 6-1, 3-6, 6-3. Federer a dominé Andreas Seppi 6-3, 6-4.

Moins d'une heure. Et même pas une fois devant au score. Le 3e tour de Richard Gasquet a été une agonie, rapidement conclue par Novak Djokovic. Totalement dépassé par le rythme, incapable d'imposer une tactique gagnante, soigné longuement au pied alors qu'il était mené 6-1, 3-0, le Biterrois a rendu un pitoyable 18% de points gagnés sur ses deuxièmes balles, alors qu'il n'atteignait que 52% de points gagnés sur 1ères balles. D'entrée, le Serbe a montré qu'il était en grande forme. Rapide, précis, il s'est emparé de l'engagement adverse à la première occasion. Très loin de sa ligne de fond de court, le Français faisait l'essuie-glace, finissant souvent par craquer, ou était cueilli par une amortie. Un scénario inchangé durant toute la rencontre, malgré quelques tentatives de montées au filet, généralement sanctionnées par un passing-shot ou alors par une incapacité à finir le point. A 3-0, il faisait appel au médecin, qui passait beaucoup de temps à masser son pied gauche, visiblement douloureux. Peut-être les conséquences des deux matches joués dans la journée d'hier et notamment le long duel avec Gaël Monfils... En 58 minutes, la tête de série N.2, vainqueur du tournoi de Tokyo, s'emparait sans souffrir de son ticket pour les quarts de finale en l'emportant 6-1, 6-1. Après une telle correction et seulement six coups gagnants réalisés (contre 25 à son adversaire), Richard Gasquet va encore devoir autant soigner son physique que son moral. Et à moins de deux mois de la finale de la Coupe Davis en Serbie, il n'a pas conquis la moindre once de confiance contre le Serbe, un handicap dans l'élaboration de la sélection de Guy Forget.

En revanche, Jo-Wilfried Tsonga revient peu à peu au premier plan de la hiérarchie nationale. En étant le dernier Français engagé dans ce Masters 1000, il marque des points dans l'esprit du capitaine. Bien évidemment, le Manceau n'avait pas la même opposition que Richard Gasquet, puisqu'il affrontait Florian Mayer. Le 48e mondial a donné du fil à retordre à la tête de série N.12, qui s'impose finalement en 1h24 7-5, 6-3. Un break remporté sur sa première occasion pour s'emparer de la 1ère manche, puis une belle série de cinq jeux après avoir bafouillé la deuxième, voilà la recette employée par le protégé d'Eric Winogradsy. Et il passera à son tour un test majeur en quarts de finale, contre Andy Murray, avec pour objectif un peu plus lointain une qualification pour le Masters (il a comblé son retard sur Ferrer, Roddick, Verdasco, Youzhny ou Melzer) et la finale de la Coupe Davis.

Autant Marcos Baghdatis réussit à Jérémy Chardy, autant Andy Murray est pour le moment loin du Français. Le Masters 1000 de Shanghaï l'a encore démontré. Certes, le finaliste de l'Open d'Australie 2006 n'a pas le même talent ni la même constance que le 4e joueur mondial. Là où le Chyptriote vient d'encaisser un troisième revers consécutif en autant de rencontre contre le Français, l'Ecossais l'a dominé pour la troisième fois en trois duels. Si le Palois semble bien de retour vers son meilleur niveau, comme en témoignent ses récents succès sur Gulbis, Verdasco ou Davydenko. Mais pour le compte du 3e tour de ce tournoi, le joueur qui était issu des qualifications, est resté à quai, ne concédant que deux fois son engagement. Mais contre un prétendant à la victoire sur chaque épreuve, c'est déjà trop. Malgré un faible pourcentage de premiers services (54%), Andy Murray n'a jamais craqué, sauvant les cinq balles de break concédées pour s'imposer en 1h21 6-3, 6-4.

Stupeur et tremblements au troisième tour de Shanghaï où le numéro 1 mondial, Rafael Nadal a cédé face à l'Autrichien Jurgen Melzer : 6-1, 3-6, 6-3 en 1h59. Emprunté dans son jeu offensif, le Majorquin a souffert dans le premier set, en manque de punch et d'adresse dans ses approches au filet. Il s'est retrouvé constamment contré par un bon Melzer, inspiré sur ses jeux de service, avec 14 aces, et dans le jeu avec 37 coups gagnants pour 26 fautes directes. Retrouvant quelques automatismes, Nadal a arraché le seconde set 6-3, preuve que sa combativité était restée intacte, avant de plier 6-3 dans la dernière manche. Melzer s'offre une belle revanche après sa défaite en demi-finale de Roland-Garros contre le numéro 1 mondial., son premier succès face à lui en quatre confrontations. Il rencontrera en quart de finale le vainqueur du match entre Juan Monaco et le qualifié Mischa Zverev.

Le dernier match de la journée a enregistré la victoire de Roger Federer (N.3) face à l'Italien Andreas Seppi : 6-3, 6-4. Aérien dans son jeu, le Suisse a remporté la première manche sans être inquiété, s'appuyant derrière une bonne première balle (6 aces et 79% de points gagnés). La deuxième manche a moins bien débuté. Rapidement breaké par le Transalpin, Federer a dû hausser son niveau de jeu pour recoller à 3-3. La fin du match tournait à l'avantage de l'ancien numéro 1 mondial qui alignait les points gagnants (27) pour conclure la partie en 1h14.  Il empoche ainsi une septième victoire consécutive contre le 58e joueur mondial, qui ne lui a toujours pas pris un seul set. Au prochain tour, il rencontrera le Suédois Robin Soderling (N.5) pour une place en demie. 

Résultats du 3e tour

Andy Murray (GBR/N.4) bat Jérémy Chardy (FRA) 6-3, 6-4
Novak Djokovic (SER/N.2) bat Richard Gasquet (FRA) 6-1, 6-1
Guillermo Garcia Lopez (ESP) bat Tomas Berdych (TCH/N.7) 7-6 (7/4), 6-3
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.12) bat Florian Mayer (GER) 7-5, 6-3
Jurgen Melzer (AUT/N.13) bat Rafael Nadal (ESP/N.1) 6-1, 3-6, 6-3
Roger Federer (SUI/N.3) bat Andreas Seppi (ITA) 6-3, 6-4
Guillermo García-López (ESP) bat Tomas Berdych (CZE/N.7) 7-6 (7/4), 6-3
Robin Soderling (SWE/N.5) bat David Ferrer (ESP/N.11) 7-5, 6-4