Richard Gasquet
Richard Gasquet à l'ouvrage | AFP - GREG WOOD

Gasquet et Benneteau trébuchent, pas Simon

Publié le , modifié le

Le 2e tour du tournoi d'Indian Wells a été fatal à deux Français. Richard Gasquet (N.16) a été surpris par le 56e mondial, l'Espagnol Albert Ramos qui s'impose 3-6, 7-5, 6-1. Même sort pour Julien Benneteau (N.32), face à l'Australien issu des qualifications avec son 91 rang mondial, 2-6, 6-3, 6-2. Gilles Simon (N.13) a beaucoup souffert mais a franchi ce cap aux dépens de l'Israëlien Sela 7-5, 6-7 (6/8), 6-4 en plus de 3h de jeu.

Richard Gasquet n'est pas encore en forme. Depuis le début de la saison, il avait fait preuve d'une belle homogénéité dans ses résultats. Mais après son abandon à Dubaï lors de son 1er tour en raison d'un état fiévreux, le Biterrois a connu un sacré coup d'arrêt à Indian Wells. Dispensé du 1er tour, il était opposé pour son entrée dans le tournoi à l'Espagnol Albert Ramos. Vainqueur difficile (3 sets, deux jeux décisifs) d'un invité au 1er tour, l'Ibère avait eu le temps de s'acclimater au terrain et aux conditions de jeu. Mais c'est bien le Français qui prenait le meilleur départ, s'emparant du 1er set 6-3, avant de céder la deuxième 7-5 puis finir péniblement par tomber, après 2h07 de jeu, 6-1. Le Biterrois a eu une balle de match à 5-3 sur service adverse dans le deuxième set et a ensuite servi pour le match mais il s'est alors écroulé, concédant son service dans une série de jeux perdus d'affilée. Cette défaite est d'autant plus surprenante que l'Espagnol revenait, comme beaucoup de ses compatriotes, de la tournée sud-américaine sur terre-battue (Sao Paulo, Buenos Aires, Acapulco), où il avait tout de même accroché le scalp de Verdasco, de Chela ou de Monaco. Mais pas encore d'un Top 20, ce qu'il n'avait plus fait dans sa carrière depuis presque deux ans (victoire sur Gonzalez, alors 12e mondial, sur la terre de Barcelone en avril 2010). 

Un peu avant, Julien Benneteau avait déjà montré le mauvais exemple en subissant le même sort lors de son entrée en lice. Tête de série N.32, il est tombé sur Matthew Ebden, issu des qualifications et tombeur au 1er tour de Kunitsyn. Si son 91e rang mondial n'inspire pas, de prime abord, la crainte, cet Australien de 24 ans commence à faire parler de lui. L'an dernier, il avait par exemple atteint les quarts de finale du tournoi de Brisbane, rééditant une telle prestation en fin de saison lors du Masters 1000 de Shanghaï (en battant Gilles Simon). Pour la première fois de la saison, Ebden a remporté deux matches de suite, s'imposant contre "Bennet", auteur d'un 1er set de feu pour faire le break au 5e jeu et la prendre (6-3) en seulement 25 minutes. Un nouveau break dès le premier jeu de la deuxième manche le mettait en position idéale mais l'Australien débreakait et le Bressan cédait son service à 3-4 sur un mauvais jeu ce qui permettait à Ebden de servir pour le set. Sur la défensive, Benneteau sauvait une balle de break sur service-volée dès le premier jeu, long et difficile, de la dernière manche. Mais à 2-2, il ne parvenait cette fois pas à défendre sa mise en jeu et Ebden s'envolait vers la victoire en gagnant quatre jeux de suite avec un nouveau break. En 1h30 et 5 doubles fautes, le Français s'incline 2-6, 6-3, 6-2.

Simon sauve les meubles

Premier à sauver les Français du naufrage: Gilles Simon. Mais la tête de série N.13 a bien failli subir le même sort que ses compatriotes, passant 3h05 sur le terrain pour venir à bout de Dudi Sela. Il faut croire que cette entame de tournée américaine pose bien des soucis aux Tricolores. Mais l'Israëlien, particulièrement, semble doué pour poser des problèmes au Niçois, qui l'a battu l'an dernier à Wimbledon (7-6, 6-4, 7-5) pour leur seul affrontement sur le circuit principal, alors qu'il l'avait déjà battu sur le circuit secondaire en 2003 à La Roche-sur-Yon (7-6, 7-5). Avec moins de 50% de réussite en premières balles, le 13e mondial s'est mis sous pression, même s'il n'a eu à sauver que trois balles de break en tout et pour tout dans ce match (une seule transformée par son adversaire), alors qu'il en obtenait 17 sur le service de Sela (13 sauvées par celui-ci). Mais il a ainsi servi pour le match à 5-3 dans la deuxième manche, en vain puisqu'il a perdu sa mise en jeu, puis a eu une balle de match à 6/5 dans le tie break de cette même manche avec deux services à suivre. Sans succès. Dans la troisième manche, il a sauvé la mise en parvenant à débreaker immédiatement alors que Sela avait pris son service en début de manche. Il a porté le coup de grâce en prenant le service de Sela à 4-4 pour conclure en beauté sur un jeu blanc. Après une tournée sud-américaine sur terre-battue peu concluante (1 victoire sur le Portugais Machado, trois défaites face à Nalbandian et deux fois contre Berlocq), Simon doit refaire le plein de confiance. Cette victoire est une première étape.

Résultats

Albert Ramos (ESP) bat Richard Gasquet (FRA/N.16) 3-6, 7-5, 6-1
John Isner (USA/N.11) bat Frederico Gil (POR) 7-5, 6-3
Matthew Ebden (AUS) bat Julien Benneteau (FRA/N.32) 2-6, 6-3, 6-2
Gilles Simon (FRA/N.13) bat Dudi Sela (ISR) 7-5, 6-7 (6/8), 6-4