Richard Gasquet service Bercy 2010
Richard Gasquet | AFP - Jacques Demarthon

Gasquet au rendez-vous du Maître

Publié le , modifié le

Richard Gasquet s'est logiquement mais laborieusement imposé face à son compatriote Nicolas Mahut au premier tour du Masters 1000 de Paris Bercy. Le Biterrois a sorti l'Angevin en trois manches, 7-5, 4-6, 7-6(9-7) à l'issue d'un match assez indécis. L'ancien numéro 7 mondial a fait la différence sur la fin d'un troisième set où il a fait la course en tête. Il affrontera mercredi Roger Federer, vainqueur à Bâle dimanche mais bredouille à Bercy.

Dans le premier acte, très disputé entre les deux hommes, Richard Gasquet a fait la différence sur la fin lors des deux-trois points clefs du set. Retournant mieux que son rival, passant remarquablement (9/21 au filet pour Mahut contre 2/2), le vainqueur du tournoi de Nice réussit l'exploit de remporter 91% des points derrière son premier service (contre seulement 70% à Mahut pourtant considéré comme un gros serveur). Malgré une occasion gâchée à 5-4 (balle sauvée par un ace de Nico), Gasquet a claqué quelques beaux retours pour conclure deux jeux plus tard (7-5). Encore dominateur en début de seconde manche, le Languedocien a pourtant été le premier à concédé son engagement, à 2-2. Sur une horrible double faute qui rappelait à tous les spectateurs que Richard alterne encore trop souvent le bon et le médiocre.

Il n'abdiqua pas et se procura deux balles de break au jeu suivant, non converties toutefois, Mahut sortant l'artillerie lourde. Le héros malheureux de Wimbledon concluait finalement le set (6-4) en ayant écarté une balle de 5-5 sur une volée extérieur ligne. Le 135e joueur mondial venait d'égaliser en s'étant montré un peu plus réaliste au filet (14/24). Surtout, Gasquet ne passait plus assez de premières balles pour rester tranquille sur son service (54%).

Au forceps

Un troisième acte allait départager les deux joueurs. Dès l'entame de celui-ci, Gasquet mettait la pression sur Mahut. A 1-0, il poussait l'Angevin dans ses derniers retranchements mais ne parvenait pas à ravir son service. Mahut recollait à chaque fois (3-3). Il s'octroyait même une balle de break mais Richie se montrait solide et l'écartait sans ménagement pour mener 4-3 puis 5-4 et 6-5. Mahut contraignait alors Gasquet à disputer un jeu décisif ultra périlleux. Dans celui-ci, Gasquet se détachait (2-0) grâce à un passing tapant la bande du filet et trompant Mahut, auteur d'un plongeon désespéré. Deux bons services plus tard, le Biterrois menait 4-1. Mais Mahut revenait à 4-3 en prenant des risques.

Gasquet s'offrait ensuite trois balles de match. Mahut sauvait la première au prix d'une magnifique volée de coup droit. La deuxième d'un ace. Et la troisième en attaquant la deuxième balle de Richard pour le pousser à la faute (6-6). Gasquet venait-il de laisser passer sa chance, une fois de plus ? Comme face à Niemimen à Montpellier par exemple ? Et bien non: une volée trop longue de Mahut puis un passing dans les pieds suffisaient à l'ancien petit prodige du tennis français pour se qualifier au forceps. La joie qu'il manifesta alors montrant bien à quel point cela fût serré entre les deux Français. Laborieux mais mérité au vu de la partie du numéro 28 ATP. Maintenant, contre "Rodgeur", ça sera une autre paire de manches.

Gasquet: "Content"

"Je suis content de m'en être sorti", a confié Richard Gasquet à sa sortie du court. "Nico a fait un bon match et il a fallu que je sorte quelques bons services dans les moments importants pour gagner. Il m'a beaucoup gêné avec son service et le rebond assez bas. J'ai fait un très mauvais jeu de service au deuxième set. Je ne dois pas me faire breaker et je rate des occasions. La surface était plus rapide qu'avant et ça n'a pas été facile de la breaker. Une défaite aurait fait mal. Maintenant, je suis très heureux de retrouver Roger Federer au prochain tour. C'est un match que j'ai vraiment envie de jouer". "Contre Federer, je n'aurai rien à perdre. Il est totalement favori. J'espère faire un gros match et prendre du plaisir, c'est le plus important pour moi", a-t-il dit.

"Il vient de gagner à Bâle. Il est bien. Je vais essayer de bien retourner. Monte Carlo 2005, c'est très loin. J'étais 100e et je l'avais battu au troisième set sur un passing gagnant. J'étais revenu de nulle part. Après, il m'a battu 5-6 fois de suite, la dernière à Wimbledon en 2007. Mais j'ai perdu de peu à Halle ou à Toronto. Ce sera très dur parce qu'il est vraiment très fort indoor". Quant à la finale de la Coupe Davis, Richard ne veut pas trop y penser: "J'y pense mais le contexte est compliqué. Il faut gagner, avoir des résultats. J'ai surtout pensé à gagner parce que c'était à Bercy et que je pouvais retrouver Federer".

Mahut: "Pas loin"

Nicolas Mahut, de son côté, faisait contre mauvaise fortune bon coeur. "C'était ridicule pendant un set que ce soit pour Richard ou moi. La balle était vraiment difficile à contrôler vu la rapidité du court. Il y a eu des hauts et des bas. Je n'ai pas super bien servi, je n'étais pas super en retour. Et malgré ça, ça ne passe pas loin". Bien décidé à faire évoluer son jeu faire l'attaque à outrance, l'Angevin espère que ça va porter ses fruits: "J'ai pris une décision pour ma carrière et j'ai un gros chantier devant moi. Le but est de faire évoluer mon jeu afin d'être agressif dès le retour. En 2011, j'espère effectuer une saison complète, sans blessure, pour installer ce jeu. Déjà parce que c'est la seule solution pour revenir taquiner les meilleurs. Ensuite parce que c'est la seule solution si je veux préserver mon physique. Je suis un attaquant naturel mais je vais bosser encore plus pour m'améliorer. Travailler mon mental, varier mes services..."