Ferrer fait exploser Djokovic et va en demies

Ferrer fait exploser Djokovic et va en demies

Publié le , modifié le

David Ferrer a brillamment gagné son ticket pour les demi-finales de la Masters Cup de Londres, en battant nettement le N.1 mondial, Novak Djokovic 6-3, 6-1. Dans ce groupe A, le Serbe devra lutter pour survivre, contre son compatriote Janko Tipsarevic, remplaçant d'Andy Murray (blessé), qui a bataillé durant trois sets avant de céder face à Tomas Berdych. Celui-ci s'impose 2-6, 6-3, 7-6 (8/6), et reste en course pour la qualification qu'il jouera contre Ferrer.

Cinquième défaite de la saison de "Nole"

Poussif mais vainqueur contre Berdych, Novak Djokovic a été encore plus laborieux contre David Ferrer, et s'est logiquement incliné. On le savait en bout de course après une saison exceptionnelle, les 3 heures passées lors de son premier match contre le Tchèque n'ont rien arrangé à sa condition physique. Et face à un Espagnol aussi performant sur ce plan, à l'aise sur cette surface, ses manques momentanés étaient trop flagrants.

Le N.1 mondial a subi sa cinquième défaite de la saison (pour 70 victoires), mais Ferrer est seulement le troisième joueur à le battre "à la régulière", après Roger Federer à Roland-Garros et Kei Nishikori à Bâle, le Serbe ayant aussi abandonné à deux reprises. Faible au service (56% de premières balles), Djokovic a surtout commis un nombre considérable de fautes directes (33 au total). Le Valencien, coureur infatigable, n'a eu qu'à remettre la balle dans le court pour emporter une victoire d'une surprenante facilité. Le Belgradois a pourtant eu la première balle de break du match, manquée au quatrième jeu, mais ce fut aussi la dernière. A des années-lumières de son niveau normal, il a ensuite perdu trois fois d'affilée son engagement, permettant à Ferrer de s'envoler 6-3, 3-0, puis 6-1. Ayant apparemment lâché mentalement, Djokovic n'a jamais esquissé la moindre réaction. L'Espagnol, 5e joueur mondial souvent sous-estimé à cause de son jeu peu spectaculaire et de sa personnalité réservée, avait déjà battu en deux sets le Britannique Andy Murray lors de son premier match. La portée de cette victoire avait été minimisée car l'Ecossais était diminué par une blessure à l'aine qui allait le contraindre au forfait, le lendemain, pour la suite du tournoi. Mais Ferrer n'est pas un usurpateur, loin de là, et il faut aussi rappeler qu'il a déjà atteint la finale de la Masters Cup. C'était en 2007, pour une défaite contre Roger Federer en finale. Quatre ans après, ce sera sa deuxième apparition en demi-finale, dans ce tournoi des Maîtres. Un homme dont il faut se méfier. 

Djokovic garde une chance raisonnable de passer. Il jouera son dernier match de poule vendredi contre son compatriote Janko Tipsarevic, le remplaçant de Murray, qui a perdu son premier match, et toute chance de qualification, contre Berdych mercredi, après avoir eu une balle de match. Tipsarevic ne se couvrirait assurément pas de gloire dans son pays en précipitant l'élimination de son chef de file dans une rencontre dépourvue d'enjeu sportif pour lui-même. Mais une victoire ne suffira pas forcément à Djokovic, qui devra aussi surveiller le résultat du match entre Ferrer et Berdych.

Berdych, encore trois sets mais 1ère victoire

Un petit tour et puis s'en va, pourrait se dire Janko Tipsarevic, qui aura en plus de ses 70 000 dollars en sa qualité de simple remplaçant, gagner sans doute quelques milliers de dollars en plus pour sa simple présence sur le court. "Tipsa" pourra surtout se dire qu'il n'est vraiment pas passé loin de la victoire et d'une possible demi-finale. Le Serbe a en effet eu en sa possession une balle de match face à Berdych, qui a dû faire face à un service désastreux en début de rencontre. N'ayant rien à perdre, Tipsarevic a donc rapidement pris le jeu à son compte et a lâché ses coups face au Tchèque, qui lui, après sa défaite face à Djokovic, avait tout intérêt à s'imposer.

Mais au fil des jeux, le Tchèque a retrouvé de son mordant, et surtotu retrovué un peu de sérénité au service en multipliant les aces. Berdych a aussi varié son jeu en se montrant plus offensif, avec notamment une plus grande présence au filet. C'est d'ailleurs au filet qu'il s'est montré le plus efficace avec 19 points réalisés sur 21 montées. Les fautes directes, notamment sur son coup droit ont toutefois persisté, si bien que les deux joueurs ont dû en découdre au tie-break dans la troisième manche. Tipsarevic a même eu une balle de match, mais le sang froid du Tchèque, et le manque de réussite à la volée de Tipsarevic a fini par faire basculer la rencontre en faveur de Berdych, qui a eu le dernier mot deux points après. "J'ai été un peu malchanceux lundi, mais j'ai eu plus de réussite aujourd'hui", a commenté Berdych après son succès.

Déclarations

Novak Djokovic (SRB, battu par l'Espagnol David Ferrer): "C'est mon pire match de la saison. Je n'étais pas là. J'ai fait beaucoup trop de fautes. C'est difficile de trouver quelque chose que j'ai bien fait ce soir. J'ai fait un match horrible. C'est le sport, il faut accepter la défaite. Je n'ai pas de mots pour l'expliquer. Rien n'a marché. C'est peut-être à cause de la longueur de la saison. J'ai peut-être eu tort de jouer la Coupe Davis après l'US Open. J'ai toujours une chance, mais il faudra que je joue au moins 50% mieux que cela. On espère toujours que le lendemain sera meilleur. David a bien joué, ça ne fait aucun doute, mais je ne lui ai pas offert beaucoup de résistance. Il a joué intelligemment en changeant de rythme."
David Ferrer (ESP, vainqueur du Serbe Novak Djokovic): "J'ai fait mon meilleur match de la saison. Novak était fatigué après une longue saison, mais j'ai très bien joué. Je me sentais bien avant le match. La clé a peut-être été mon service. J'ai beaucoup amélioré mon pourcentage en premières balles. C'est une belle victoire, mais pas la plus importante. J'ai aussi battu Agassi et Nadal quand ils étaient N.1 mondiaux. Le meilleur tournoi de ma carrière, c'est quand j'ai fait la finale du Masters à Shanghai (en 2007). Mon prochain objectif, c'est tout simplement mon prochain match contre Tomas Berdych."

Romain Bonte