Federer victorieux à Indian Wells

Federer victorieux à Indian Wells

Publié le , modifié le

Roger Federer, tête de série N.3, a remporté le tournoi d'Indian Wells en dominant en finale l'Américain John Isner (N.11) 7-6 (9/7), 6-3. L'Helvète, en prenant sa revanche sur le géant de 2.06m qui l'avait battu au 1er tour de Coupe Davis joué en Suisse, remporte son 3e tournoi de la saison, le 3e consécutif après Rotterdam et Dubaï. En soulevant pour la 4e fois le trophée, il établit un nouveau record. Un de plus pour l'ancien N.1 mondial.

En 2011, il avait attendu le dernier Masters 1000 (Bercy) pour éviter d'être fanny dans cette catégorie de tournoi pour la première fois depuis longtemps. En 2012, fort de la confiance et du travail accumulés en fin d'année dernière, Roger Federer a déjà décroché une épreuve de référence. En battant son traditionnel rival, Rafael Nadal, en demi-finale, et en venant à bout de l'ogre de la semaine, John Isner. Une revanche, qui plus est, par rapport à la défaite concédée en Coupe Davis à domicile. Et ce succès lui permet de retrouver une couronne à Indian Wells qu'il n'avait plus portée depuis 2006, et son 3e sacre consécutif ici-même. Homme de record, l'Helvète en établit un nouveau, en décrochant ce 4e trophée en carrière.

Depuis quelques temps, l'Américain fait plus parler de lui par ses résultats que par sa taille, ce qui n'a pas toujours été le cas, même dans un passé récent. En accrochant pour la première fois le scalp d'un N.1 mondial, en l'occurrence Novak Djokovic, en demi-finale, il avait franchi un énorme cap, gagnant les points nécessaires pour intégrer en plus le Top 10 dès demain. Vainqueur de trois membres du Top10 lors des quatre derniers défis, il n'a pas pu accrocher une quatrième victoire de prestige. Et tout s'est joué dans le premier set.

John Isner: "J'ai bien joué toute la semaine mais aujourd'hui ça n'a pas aussi bien marché. Je n'ai pas joué mon meilleur tennis mais c'est ce que Roger fait faire à ses adversaires. Il était trop fort pour moi. Je n'ai pas si mal servi que ça, je ne crois pas que j'ai perdu parce que je n'ai pas aussi bien servi que contre Novak. Roger m'a pris à la gorge et son coup droit était trop bon. Et il a aussi mieux servi que lors de notre précédent match, en Coupe Davis. J'ai eu quelques occasions de break en début de premier set (trois, ndlr) et j'aurais dû être plus agressif. Il ne faut pas rater de telles occasions face à Roger. J'ai perdu une bonne occasion de gagner ce set. Je ne peux pas me plaindre, beaucoup de choses m'ont souri cette semaine. Je veux continuer à jouer de grosses finales comme celle-là, dont je me souviendrai longtemps. Maintenant, le plus dur ça va être de rester dans le Top 10."

Federer: 91% de points sur 1ère balles

Alors que la partie avait été interrompue par la pluie après 20 minutes de jeu, les deux adversaires ont été obligés de se départager au jeu décisif. Un exercice qui avait souri au natif de la Caroline du Nord contre le N.1 mondial, mais qui n'a pas abouti à la même conclusion contre le N.3 mondial. Si Federer n'avait connu qu'une relative réussite en premières balles (56%) dans ce premier acte, c'est parce qu'il avait pris des risques, comme en témoignent les 91% de points gagnés lorsque la 1ère balle passait. Après 54 minutes de lutte, il prenait donc le service adverse pour mener (8-7) et conclure sur son engagement (9/7). Ce combat avait laissé des traces d'un côté chez un joueur qui avait beaucoup donné la veille face à "Djoko". Et avec un supplément de confiance de l'autre côté, Roger Federer s'enhardissait dans la deuxième manche pour la conquérir en moins de 30 minutes (6-3). Cerise sur le gâteau, il finit avec plus d'aces au compteur qu'Isner (7 contre 4).

L'expérience a bien évidemment compté entre un joueur qui disputait là sa première finale d'un Masters 1000, et un homme qui vient de remporter son 73e sacre en carrière, à 30 ans. "Je ne pourrais pas être plus heureux", a indiqué Federer après une victoire express. "Cela a été un tournoi difficile avec ce virus qui a touché tellement de joueurs. Moi-même, je ne me sentais pas très bien au début de l'épreuve. Je suis content d'avoir survécu dans les premiers tours pour me donner une chance de gagner un nouveau titre." Depuis sa défaite en demi-finale de l'US Open 2011 face à Djokovic, le Suisse a remporté 39 matches et n'en a perdu que deux, contre Nadal en demi-finale à l'Open d'Australie et contre Isner en Coupe Davis. Dans ce laps de temps, il a amassé six trophées en huit tournois.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze