Roger Federer démarre dans la douleur
Federer dans le doute | AFP - Glyn Kirk

Federer, un roi sur le déclin ?

Publié le , modifié le

La fin d'un règne est proche. Tombé de son piédestal pour la deuxième fois depuis le début de sa prise de pouvoir le 2 février 2004, Roger Federer vient de glisser pour la première fois en 3e position à l'ATP, une première depuis 2003. Non seulement Rafael Nadal s'est envolé à la première place (10745 pts) mais Novak Djokovic (6905 pts) a lui aussi dépassé le "maître", bloqué à 6885 pts. A bientôt 29 ans, le Suisse peut-il endiguer cette lente chute ? Pas sûr.

La faim justifiait les moyens
Le trop plein d'émotions aurait-il sapé le mental de Roger Federer ? Avec sa quête éprouvante de son premier Roland-Garros en 2009 et sa difficile victoire à Wimbledon (16-14 au 5e set contre Roddick), le Suisse a eu du mal à reprendre sa marche victorieuse. Fatigué, usé, érodé, il a fini par coincer malgré une finale à l'US Open (perdue en 5 sets contre Del Potro). Redevenu N.1 mondial lors des Masters de Londres, Federer donnait déjà des signes de lassitude. On le croyait reparti après son incroyable 16e titre en Grand Chelem à Melbourne mais la suite de l'année 2010 fût plutôt douloureuse. Moins tranchant que par le passé, le Bâlois a connu des éliminations précoces sur toutes les surfaces. Un fait inhabituel. Sans de problème physique déclaré (hormis l'âge), Federer n'arrive plus à accélérer dans les moments clés d'un match, sa grande force dans les rencontres serrées. Il n'a plus ce supplément d'âme qui lui faisait survoler la planète tennis. Confiance ou de motivation ? C'est la clé de la suite de sa carrière.

Le début de la fin ?
Redescendu au 3e rang du classement ATP, le Suisse va connaître un moment de turbulence. Tous les joueurs du circuit sont désormais décomplexé face à "Roger". Ils ont une chance de le battre, ce qui reste un exploit quand on n'est pas un pensionnaire régulier du top 10. Federer n'est pas un "fighter" à la Nadal. Il ne refuse pas le combat mais ses limites actuelles sont un handicap que le Suisse n'arrive pas à surmonter. Heureusement, Federer n'a pas perdu son talent, incomparable sur le circuit. Avec davantage de confiance dans ses coups, il pourrait bien revenir sur Djokovic. L'US Open sera un tournant pour sa fin de saison et la suite de sa carrière. Rendez-vous au coeur de l'été US !

Le classement ATP au 5 juillet 2010
1. Rafael Nadal (ESP) 10745 pts
2. Novak Djokovic (SRB) 6905 (+1)
3. Roger Federer (SUI) 6885 (-1)
4. Andy Murray (GBR) 5155
5. Robin Soderling (SWE) 4935 (+1)
6. Nikolay Davydenko (RUS) 4740 (-1)
7. Juan Martin Del Potro (ARG) 4395 (+1)
8. Tomas Berdych (CZE) 3845 (+5)
9. Andy Roddick (USA) 3490 (-2)
10. Fernando Verdasco (ESP) 3475 (-1)
11. Jo-Wilfried Tsonga (FRA) 3455 (-1)
12. David Ferrer (ESP) 3100 (-1)
13. Marin Cilic (CRO) 2865 (-1)
14. Mikhail Youzhny (RUS) 2700
15. Jurgen Melzer (AUT) 2215 (+1)
16. Ivan Ljubicic (CRO) 2200 (-1)
17. Gaël Monfils (FRA) 1995 (+3)
18. John Isner (USA) 1925 (+1)
19. Sam Querrey (USA) 1910 (+2)
20. Nicolas Almagro (ESP) 1880 (-2)
...
33. Julien Benneteau (FRA) 1229 (+ 7)
34. Gilles Simon (FRA) 1215 (-2)
35. Michael Llodra (FRA) 1119 (+2)
42. Lu Yen-Hsun (TPE) 976 (+40)
48. Richard Gasquet (FRA) 930
50. Jérémy Chardy (FRA) 900 (+5)
51. Paul-Henri Mathieu (FRA) 875 (+15)
60. Florent Serra (FRA) 785 (+4)
70. Arnaud Clément (FRA) 700 (+16)
77. Stéphane Robert (FRA) 663 (-1)