Federer réclame plus de contrôles antidopages

Publié le , modifié le

Surpris d'être moins contrôlé qu'il y a quelques années, le Suisse Roger Federer a réclamé dimanche, à la veille du Masters de Londres, qu'il y ait davantage de tests antidopages pour les joueurs de tennis.

Le Britannique Andy Murray avait soulevé la question durant la semaine au tournoi de Paris-Bercy et proposé que les contrôles soient plus fréquents, en particulier en dehors des périodes de compétition. Le Suisse, 17 fois vainqueur d'un tournoi du Grand Chelem, a abondé dans le même sens. "J'ai l'impression de subir moins de contrôles qu'il y a six, sept ou huit ans", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à l'O2 Arena de Londres, qui accueille à partir de lundi les huit meilleurs joueurs de la saison encore valides. "Je ne connais pas les raisons exactes pour lesquelles nous avons moins de contrôles sanguins actuellement, mais je suis d'accord avec Andy, nous ne faisons pas beaucoup de contrôles sanguins pendant l'année." "Il est capital et vital que ce sport reste propre. Nous avons un bon historique en la matière et nous devons nous assurer que ça continue comme cela", a insisté le joueur, qui devait perdre lundi son statut de numéro un mondial.

Julien Lamotte