Federer Roger revers visage Bâle 11 2010
Le Suisse Roger Federer | AFP - Fabrice Coffrini

Federer: "Je peux très bien jouer à Bercy"

Publié le , modifié le

Jamais vainqueur à Bercy, Roger Federer est conscient que ses résultats "ne sont pas assez bien jusque-là, c'est pourquoi j'espère que je ferai mieux cette année". Mais pour son entrée en lice, le N.2 mondial affronte Richard Gasquet, un joueur qu'il apprécie mais dont il "ne connaît même pas le classement actuel pour être honnête". Mais il juge qu'il "a toutes les capacités pour être dans les dix meilleurs du monde, sans aucun doute".

Casquette rouge vissée sur la tête, Roger Federer est serein, calme, tranquille. Quelques jours après son nouveau sacre à domicile à Bâle, il se présente au Palais omnisports de Paris-Bercy en confiance, dans un tournoi dont il n'a jamais conquis les sommets. Au mieux un quart de finale, voilà qui est loin des résultats généralement enregistrés par l'ancien N.1 mondial en haut de la hiérarchie depuis 2004. "Je ne suis jamais venu ici en me disant que c'était un tournoi moins important", ajuste-t-il. "Je suis toujours venu en essayant de faire de mon mieux. C'est toujours une épreuve difficile physiquement, avec de très bons joueurs, ce qui la rend difficile. Comme je l'ai souvent dit, j'ai souvent été gêné dans le passé par les sensations que j'avais par rapport aux dimensions du court central, un peu comme à Roland-Garros. Je n'ai jamais beaucoup joué ici, contrairement à Roland-Garros, car j'ai toujours le tournoi de Bâle avant. J'ai envie de changer ça avec des victoires. Je peux très bien jouer ici. Quart-de-finaliste, ce n'est pas assez bien jusque-là, c'est pourquoi j'espère que je ferai mieux cette année."

- Beaucoup de joueurs disent que la surface est très rapide. Qu'en pensez-vous ?
- "Je ne sais pas ce que les joueurs ont dit à propos de la surface de Bâle. Je pensais qu'elle était une surface intermédiaire. Mes impressions font que je pense que les surfaces intermédiaires sont plus rapides pour certains joueurs. Je pense que c'est bien que certains tournois fassent encore des courts rapides. Je ne dis pas qu'il faudrait que cela concerne tous les tournois, mais les tournois indoors sont censés être plus rapides. Nous n'avons qu'un Masters 1000 en indoor, donc je pense qu'il devrait être le plus rapide, ce qui est le cas."

- Vous arrivez ici après avoir vécu une grande semaine, pleine d'émotion et un succès à Bâle. Comment vous sentez-vous ?
- "Je suis plutôt content de mon physique, d'être bien revenu après Shanghaï, Stockholm. Avant tout, je suis content de mes sensations, je joue bien, je me sens bien. C'est le Masters 1000 où j'ai les plus mauvais résultats, dont j'espère que je pourrai faire mieux cette année. Je n'aurai pas beaucoup de préparation. Je vais jouer une heure aujourd'hui, et ce sera à peu près tout avant mon match."

- Vous discutez actuellement avec l'ATP pour raccourcir la saison. Pensez-vous que ce sera une bonne chose pour tout le monde ?
- "Je le pense. Objectivement, certains tournois devraient être un peu plus flexibles. Je me rappelle, quand je suis arrivé sur le circuit, que la saison se finissait très très tard. Je pense qu'il est temps que nous réduisions un peu l'année pour avoir une vraie inter-saison. Parce que quatre semaines n'est juste pas une vraie inter-saison. Six semaines serait beaucoup mieux."

- Vous allez affronter pour votre entrée en lice, Richard Gasquet, que pensez-vous de lui ?
- "Il est en train de revenir. Il n'a pas passé les moments les plus simples récemment. Pour être honnête, je ne connais pas son classement actuel, s'il est 30e ou 50e mondial (il est 28e mondial, Ndlr). Cela n'a pas beaucoup d'importance. Je continue à penser qu'il a le potentiel pour entrer dans les dix meilleurs joueurs, sans aucun doute. Mais le tennis est devenu plus mental et physique qu'avant. Ce n'était pas aussi important avant, et cela est devenu quelque chose de normal désormais. Peut-être que c'est une des raisons qui expliquent ses difficultés à réintégrer le Top 10. Je lui souhaite le meilleur, mais j'espère qu'il ne retrouvera pas le chemin du Top 10 demain contre moi. Je m'entraîne souvent avec lui sur le circuit. J'aime son jeu. Il a beaucoup de talent."