Cincinnati Federer Fish 082010
Roger Federer en action | Getty - Kevin C. Cox

Federer conserve sa couronne

Publié le , modifié le

Roger Federer, N.2 mondial et tête de série N.3, a conservé son titre dimanche au tournoi de Cincinnati en dominant en finale l'Américain Mardy Fish, 36e mondial, 6-7 (5/7), 7-6 (7/1), 6-4. C'est le 63e titre de la carrière du Suisse.

"C'était un match parfait de la part des deux joueurs mais il n'y a qu'un  seul vainqueur en tennis, a indiqué Federer après sa victoire. Mardy aurait mérité de gagner car il  a super bien joué." L'Américain a en effet poussé l'ancien N.1 mondial dans ses retranchements, tenant sa  mise jusqu'au 9e jeu de la troisième manche. Le Suisse, qui n'avait pu concrétiser  quatre balles de break dans la première manche, a cette fois sauté sur l'occasion pour ensuite servir pour le match.

"Concéder un seul break face à Federer, c'est plutôt bien. Cela s'est  joué sur quelques points. J'ai eu une balle de break dans le dernier set, si je  l'avais gagné, la fin aurait peut-être été différente. Mais Roger a tellement  bien servi... Il ne m'a pas laissé d'occasions. Il dicte le jeu, il tourne  autour de son coup droit te laisse jouer sur les talons en permanence. j'ai  juste le petit regret de ne pas avoir été agressif sur certains de ses seconds  services. Je suis satisfait, cette saison j'ai fait des choses que je n'avais  jamais faites auparavant", a également analysé Fish.

Federer, qui disputait sa 90e finale sur le circuit, enregistre sa deuxième victoire de la saison (Open d'Australie en janvier) et sa quatrième à Cincinnati (après 2005, 2007, 2009) où il n'a jamais perdu en finale. "J'aime vraiment bien ce tournoi, a ajouté le Suisse. Au début de ma  carrière je trouvais qu'il faisait trop chaud et que les courts étaient trop rapides mais maintenant j'y ai gagné quatre fois...". Seul le Suédois Mats Wilander s'était imposé quatre fois à +Cincy+ dans l'ère Open. Federer est le premier joueur à défendre son titre avec succès dans  l'Ohio depuis l'Américain Andre Agassi en 1996.  Le voilà avec 17 titres en poche en tournoi Masters 1000, à une longueur du recordman Rafael Nadal (18).

Gilles Gaillard