federer

Dubaï : Roger Federer s'est employé contre Philipp Kohlschreiber

Publié le , modifié le

Pour son retour à la compétition après on élimination en huitièmes de finale à l'Open d'Australie, Roger Federer a dû s'employer pour venir à bout de Philipp Kohlschreiber au premier tour de l'ATP 500 de Dubaï. Le Suisse, septuple vainqueur du tournoi, l'a emporté en trois manches en 6-4, 3-6 et 6-1 en 1h35 de jeu.

Il était attendu. Pour son retour, Roger Federer a fait durer le suspense mais il a ravi ses fans avec une qualification en trois manches pour le deuxième tour. Le pauvre Philipp Kohlschreiber, battu pour la 14e fois par le Suisse, a tout tenté mais il a finalement dû s'incliner face à la supériorité de celui qui vise cette semaine à Dubaï son 100e titre en carrière. Avec sa victoire en trois manches, 6-4, 3-6, 6-1, Federer rejoint Verdasco au deuxième tour.

Un break précoce puis des jeux de services assurés, Roger Federer a employé sa recette habituelle dans le premier set face à Philipp Kohlschreiber, un joueur qu’il avait dominé 13 fois en 13 rencontres avant cet affrontement à Dubaï. Une seule balle de break à affronter, à 2-1 en sa faveur, et sauvée sans sourciller, Federer a connu un premier set tranquille remporté 6-4.

Et puis, la machine s'est un peu enrayée. Dès le début de la seconde manche, Federer, tête de série numéro 2 à Dubaï, un tournoi qu'il a remporté à sept reprises déjà, a concédé sa mise en jeu pour permettre à Kohlschreiber de faire la couse en tête. L'Allemand, plutôt bien en jambes, n'en demandait pas tant et ne laissait pas revenir son adversaire pour égaliser à une manche partout (3-6).

Une alerte seulement pour Federer qui remettait le pied sur l'accélérateur dans une dernière manche dominée de la tête des épaules. Un break en début de manche, un autre juste avant la fin, le Suisse a déroulé pour remporter son 49e match à Dubaï (6-4, 3-6, 6-1). Au prochain tour, il affrontera Fernando Verdasco, tombeur du qualifié Thomas Fabbiano.

A noter dans les autres matches, les éliminations de Karen Kachanov (N.4), vainqueur du Masters 1000 de Paris en octobre, et du Canadien Milos Raonic (N.7) respectivement face à Nikoloz Basilashvili (6-4, 6-1) et Jan-Lennard Struff, 54e mondial (6-4, 5-7, 6-4).