Gaël Monfils, Doha
Gaël Monfils | MARWAN NAAMANI / AFP

Doha: Monfils tombe sous le feu de Nadal

Publié le , modifié le

Malgré un sursaut d'orgueil dans le 2e set, Gaël Monfils a dû baisser pavillon sous les coups de boutoir du N.1 mondial Rafael Nadal en finale du tournoi de Doha (6-1, 6-7, 6-2). Si l'Espagnol décroche son premier titre sur le dur qatari, le Français y bute sur la dernière marche pour la troisième fois. Toutefois, à un peu plus d'une semaine de l'Open d'Australie, les voyants sont au vert pour le Parisien.

2006, 2012 et désormais 2014. Gaël Monfils s'est une nouvelle fois incliné en finale du tournoi de Doha. Après Roger Federer et Jo-Wilfried Tsonga, c'est Rafael Nadal qui a barré la route du titre au Français. Vainqueur de l'Espagnol à deux reprises sur le dur qatari (en 2009 puis en demi-finale en 2012), le Parisien n'a pas réédité l'exploit. Dépassé dans le premier set où le N.1 mondial s'emparait deux fois de son service dès le début du match, le 31e joueur mondial aurait pu subir une déroute. Mené une manche à rien en moins d'une demi-heure (6-1), Monfils a réagi. Il s'envolait au score (4-1) mais retombait dans ses travers, gêné par l'agressivité de son adversaire. Pour une finale de tournoi de reprise, les deux hommes ont offert de nombreux points disputés. La plupart de ces rallies ont d'ailleurs été remporté par Nadal.

Nadal, un roi en grande forme

Ce dernier recollait dans le 2e set (4-4) avant de perdre le tie-break. A une manche partout, le Taureau de Manacor remettait la marche avant. La Monf ne résistait pas longtemps. Malgré ses protestations sur certains points, il cédait sa mise en jeu puis le match au terme de 2h de match (6-2). Vainqueur de l'US Open et finaliste malheureux au Masters, "Rafa" décroche le titre à Doha pour la première fois. Le lauréat de 13 tournois du Grand Chelem est également le premier Espagnol à garnir son palmarès de l'épreuve qatarie. A dix jours du début de l'Open d'Australie, le roi du tennis mondial ne semble pas décider à céder son trône. Tête de série aux antipodes, Gaël Monfils semble également en mesure de créer la surprise.

Jerome Carrere