Novak Djokovic - Miami 2011
Novak Djokovic (Miami 2011) | AFP - Mike Ehrmann

Djokovic, tout du numéro 1

Publié le , modifié le

Irrésistible depuis le début de la saison sur dur, avec quatre titres en autant de tournois (le dernier à Miami ce dimanche), Novak Djokovic peut aborder en confiance la saison européenne de terre battue. A partir du Masters 1000 de Monte Carlo (10 avril) il pourra se rapprocher davantage encore du numéro 1 mondial, Rafael Nadal. Et pourquoi pas lui chiper sa place, dans les deux mois à venir…

Novak Djokovic passe du rêve à la réalité. Lui qui annonce à l’envi, depuis son arrivée dans les plus hautes sphères du classement ATP en 2007, vouloir devenir numéro 1 mondial touche (presque) son but du doigt. Après sa victoire sur Rafael Nadal en finale 4-6, 6-3, 7-6 (7/4), il a franchi une nouvelle étape, psychologique et comptable. "Je sais que j'ai fait le meilleur début de saison, il n'y a pas de  doute là-dessus, a partagé le 'Joker'. Mais ce n'est que l'entame de la saison. C'est encore trop tôt  pour parler de la place de N.1 mondial. Il y a encore un grand écart entre nous  deux" . Pourtant, s’il est encore à ce jour à distance respectable de l’Espagnol (12 870 points contre 9700), il semble avoir toutes les armes pour atteindre son objectif. Depuis le début de la saison, le Serbe a grignoté 3040 points à son rival Majorquin. Il lui en reste désormais autant à rattraper pour lui chiper la première place mondiale.

Un chiffre impressionnant mais trompeur. En effet, avec l’arrivée de la saison sur terre battue, tous les indicateurs penchent en la faveur de "Nole". Lors des deux prochains mois, jusqu’à la finale de Roland Garros, Nadal défendra 5000 points contre 945 pour son adversaire. Autant dire que la seule défense de ses points ne suffira pas au "Taureau de Manacor" pour garantir sa première place mondiale. Il devra également compter sur des résultats en dents de scie du Serbe, sinon…

Nadal : "Je pense que Novak va devenir N.1, dans un mois, dans deux mois, dans plus longtemps, je ne sais pas.... "

Une réalité à laquelle l’Espagnol semble se préparer. A l’issue de sa défaite, la deuxième en quinze jours après la finale d’Indian Wells, l’Espagnol était obligé de reconnaitre la supériorité actuelle de son rival. "Je pense que Novak va devenir N.1, dans un mois, dans deux mois, dans plus longtemps, je ne sais pas.... ça dépendra de mes résultats sur terre battue. Et si je fait une très bonne saison de terre battue, on verra après."

Du côté du Serbe bien sûr, on ne cache pas sa satisfaction après une 24e victoire consécutive en 2011 qui vient clore un trimestre remarquable. "C'était une finale incroyable, une des meilleures que j'ai jouées, c'est pour ce genre de matches qu'on joue au tennis." Et d’ajouter à propos de son invincibilité et de sa deuxième victoire à Miami après 2007 : "Cette série de victoires me donne beaucoup de confiance en vue de la saison de terre battue, où je n'ai pas connu beaucoup de succès la saison passée." Il est vrai que, handicapé par son service, le Serbe avait déçu sur terre. Un quart à Rome et une demi-finale à Monte-Carlo... Un bilan en demi-teinte qu'il devrait corriger cette saison. Si son physique tient la route d'ici là, il pourrait fort s’introniser numéro 1 mondial dès le mois de mai.

A savoir :
-C’était le 25e face-à-face entre les deux hommes. Rafael Nadal mène 16-9 dans leurs confrontations.
-Rafael Nadal n’a plus remporté de titre depuis début octobre 2010, soit six mois. Depuis, il a disputé trois finales, au Masters de Londres face à Roger Federer et à Indian Wells et Miami contre Djokovic.
-C'est la troisième fois seulement que l'on assistait à un doublé des finales d'Indian Wells et Miami. Avant la paire Djokovic-Nadal, Edberg-Agassi en 1990 puis Sampras-Agassi en 1995 s'étaient disputés le match décisif.