Rafael Nadal
Rafael Nadal | MOHAMED FARAG / ANADOLU AGENCY

Djokovic serein, Nadal souffre mais passe en demi-finale à Doha

Publié le , modifié le

Rafael Nadal a dû s’employer pour se débarrasser du Russe Andrei Kuznetsov (24 ans) en quarts de finale du tournoi de Doha. L’Espagnol s’est imposé en trois manches disputées (6-3, 5-7, 6-4) malgré de nombreuses fautes directes face à son modeste mais coriace adversaire. Il affrontera en demi-finales l’Ukrainien Illya Marchenko, tombeur de Jérémy Chardy en deux sets. Novak Djokovic a eu moins de mal à se débarasser de Leonardo Mayer (6-3, 7-5). Il affrontera le Tchèque Tomas Berdych, N.6 mondial et facile vainqueur du Britannique Kyle Edmund (N.102) en soirée (6-3, 6-2).

Après un premier set rondement mené, Nadal a commencé à faire quelques fautes grossières au deuxième acte. Mené 3-1, le Majorquin a donné un coup de collier pour recoller et même breaker, mais il s’est laissé surprendre par Kuznetsov sur son service à 4-3. Le jeune russe a finalement remporté cette deuxième manche et s’est carrément offert le luxe de contre-breaker lors du set décisif -pour revenir à 4-4- sans pour autant parvenir à conclure, le métier de son illustre rival faisant la différence en toute fin de match (6-4).

Kuznetsov sans complexe

Malgré ce nouveau succès, le cinquième de sa saison pour aucune défaite (deux en exhibition face à Ferrer et Raonic à Abu Dhabi, deux contre Carreno Busta et Haase avant la victoire d’aujourd’hui), Rafael Nadal ne donne pas toutes les garanties d’un retour à son meilleur niveau. L’homme aux 14 levées du Grand Chelem a commis beaucoup d’erreurs même s’il a parfois régalé en coup droit. Sa faible deuxième balle lui a valu des retours gagnants puissants d’un Kuznetsov sans complexe. Nadal devra clairement hausser son niveau de jeu s’il veut triompher de Marchenko, tombeur de Ferrer et Chardy, ce vendredi, et surtout s’il veut donner une bonne réplique à Novak Djokovic, le grand favori du tournoi, en finale.

Première demie pour Djoko à Doha

Car le Serbe, qui ne s'est jamais imposé à Doha (il a été éliminé en quarts de finale l'an passé), a cette fois-ci intégré sans coup férir le dernier carré du tournoi. Certes breaké à deux reprises dans la seconde manche et en difficulté sur sa 2e balle, "Nole" n'aura pas eu besoin de 3e set pour venir à bout de Leonardo Mayer, impuissant face à la maîtrise du numéro un mondial. Il affrontera vendredi en demi-finales le Tchèque Tomas Berdych, N.6  mondial et vainqueur du modeste Britannique Kyle Edmund (N.102) en soirée (6-3, 6-2). Un adversaire qui lui réussit très bien, avec 21 victoires  pour seulement deux défaites.