Djokovic Masters 112012
Novak Djokovic. | GLYN KIRK / AFP

Djokovic renverse Murray

Publié le , modifié le

Novak Djokovic (N.1) a connu des sueurs froides pour venir à bout d'Andy Murray (N.3) en trois manches (4-6, 6-3, 7-5) en 2h34 lors de la 2e journée du Masters. Le Serbe a renversé une situation compromise face au Britannique, qui est passé à deux points du match dans le 3e set. Avec cette deuxième victoire en deux matches, il est virtuellement qualifié pour le dernier carré. L'Ecossais devra battre Jo-Wilfried Tsonga vendredi pour en être certain.

La course-poursuite a duré jusqu'au bout. Andy Murray et Novak Djokovic ont poursuivi leur chassé-croisé jusque dans les ultimes minutes de la rencontre. Et le N.1 mondial s'en est sorti, de justesse.

Murray réalisait le break d'entrée de jeu en profitant d'une mise en route tardive de Djokovic qui se faisait notamment cueillir par un passing de coup droit. L'Ecossais confirmait son avantage dans la foulée pour effectuer la course en tête (2-0). Djokovic serrait le jeu et revenait à 2-1 mais Murray réussissait un jeu blanc dans la foulée en continuant de prendre l'initiative. Le Britannique restait devant pour le plus grand plaisir de ses fans (3-1 puis 4-2). Comme face à Tsonga lors de son premier match, Djokovic avait du mal à accélérer la cadence. A 5-3, Murray se procurait une balle de set sur le service du Serbe qui la sauvait en poussant son rival à la faute. A 5-4, le Britannique concluait sur un jeu blanc pour s'emparer de la première manche en un peu moins de trois-quarts d'heure (6-4). 

A 1-1 dans le deuxième set, Djokovic se retrouvait de nouveau malmené (30-40). Mais le numéro 1 mondial faisait preuve de cran pour sauver la mise en réussissant une merveille d'attaque de coup droit. A 3-2, c'est lui qui s'offrait une balle de break. Il ne la manquait pas en poussant Murray à la faute (volée de coup droit trop longue). Djokovic serrait le point et montrait enfin sa hargne (4-2). A 5-3, 40-0, le Belgradois achevait son adversaire sur un service gagnant (6-3). 

Djokovic rate deux fois le double-break

Tout était à refaire pour Murray qui engageait la manche décisive en remportant sa mise en jeu (1-0). Mais le Djokovic du troisième acte n'était plus celui du premier. Le vainqueur de l'Open d'Australie augmentait la cadence et la pression sur son adversaire. Il lui faisait faire l'essuie-glace et le poussait à la faute (1-1). Idem au jeu suivant où "Djoko" menait 40-0 sur le service de Murray, coupable de trois fautes directes. Le Slave gâchait la première sur un revers dans le filet mais il profitait d'une énième erreur de Murray pour prendre les devants (2-1). Et comme il continuait de son côté à flirter avec les lignes, le Serbe se détachait au score (3-1). Il obtenait même une balle de double break mais Murray s'arrachait pour recoller à 3-2.

Après avoir dû sauver une nouvelle balle de break lors de son engagement suivant, l'Ecossais bénéficiait de deux balles de break et sur la deuxième, il arrêtait le jeu pour demander le hawk-eye, qui lui donnait raison pour lui permettre d'égaliser à (4-4). Menant 5-4, il était à deux points du match (15-30) sur le service du Serbe, qui venait au filet pour refaire surface et égaliser à (5-5). Et c'est le N.1 mondial qui se trouvait cette fois avec deux balles de break au jeu suivant, et sur la seconde, il voyait le coup droit finir juste derrière la ligne de fond de court. Il était de nouveau en situation idéale (6-5), mais était à son tour confronté à deux balles de break. Mais lui les sauvait toutes les deux. Et un revers de Murray trop long offrait la victoire à "Nole", tout heureux de s'en sortir ainsi.

Réactions

Novak Djokovic (SRB, vainqueur du Britannique Andy Murray): "C'était encore un grand match et une grande performance des deux côtés. J'espère que les gens qui y ont assisté sont d'accord avec moi. Je m'attendais bien sûr à un match accroché qui se déciderait lors des derniers points. Il était important pour moi après la perte du premier set de rester fort mentalement, d'attendre que des occasions se présentent et de les saisir. Je ne crois pas avoir été mauvais au premier set, c'est lui qui jouait extrêmement bien, en particulier au service. Ensuite il a commis quelques fautes directes et m'a permis de revenir dans le match".
Andy Murray (GBR): "Nous connaissons très bien nos jeux respectifs tellement nous nous sommes joués souvent, surtout cette année (sept fois). Nos matches, en particulier les derniers, ont été très intenses et se sont joués à quelques points. Ici, ça s'est joué dans les deux dernières minutes du match. Il m'a breaké et ensuite j'ai eu deux occasions à 15-40 pour revenir que je n'ai pas saisies."