Novak Djokovic et Roger Federer
Novak Djokovic face à Roger Federer | AFP - GLYN KIRK - ADRIAN DENNIS

Djokovic-Federer, un 43e duel en forme de tournant

Publié le , modifié le

Pour la 43e fois de leur carrière, Novak Djokovic et Roger Federer vont s'affronter ce soir, dans le groupe Stan Smith du Masters de Londres. Ce sera leur 7e duel cette saison (2 victoires pour l'ancien N.1 mondial, 4 pour l'actuel tenant du trône). Grâce à sa dernière victoire, en finale de l'US Open, le Serbe est revenu à égalité (21-21). Et il compte bien passer devant le Suisse pour la première fois, alors que ce dernier peut être le premier à vaincre le N.1 mondial en indoor (et aussi au Masters) depuis plus de trois ans.

C'est devenu une habitude. Novak Djokovic et Roger Federer se croisent très souvent, même si le duel Nadal-Djokovic reste le plus joué dans l'Histoire (45). Ce soir, ce sera leur 42e match. En 2015, ils atteignent un sommet, avec 7 duels, tous en finale. Ce soir, pour la première fois de la saison, leur confrontation ne sera pas décisive, puisqu'il s'agit d'un match de groupe au Masters. dans cette épreuve, ils se sont déjà affrontés à trois reprises (demi-finale en 2010, finale 2012, groupe 2013), auxquelles il faut ajouter la finale 2014 qui n'avait pas eu lieu en raison du forfait du Suisse. Sur le plan comptable, ce dernier ne fait pas la course en tête, avec deux défaites (plus un WO). C'est à l'image de la tendance observée cette saison (4 victoires pour le Serbe), et plus globalement depuis 2011 (16 victoires dont le WO pour le N.1 mondial et 8 défaites).

Les deux hommes savent que le match n'est pas décisif. Dans ce groupe Stan Smith, Tomas Berdych et Kei Nishikori ne semblent pas en mesure de leur contester les deux places menant aux demi-finales. Mais l'enjeu est là. Leur 43e affrontement aura une valeur symbolique, puisqu'il peut permettre à Djokovic de prendre pour la première fois l'avantage sur l'Helvète en cas de succès, lui qui est toujours en retard face à Nadal (23 victoires pour l'espagnol pour 22 défaites). Un succès prolongerait en plus son impressionnante série de victoires en indoor, où il n'a plus été battu depuis le Masters 1000 de Bercy en octobre 2012 (contre Sam Querrey). Il en est à 39 succès consécutifs, quelque soit la surface et l'épreuve (Coupe Davis incluse). Et il est invaincu au Masters de Londres depuis 2012 dont il est le triple tenant du titre.

Depuis 2012, Federer n'a gagné que 2 matches après avoir perdu un set contre Djokovic

Mais attention. En ce moment, si un joueur est capable de battre le Serbe en indoor, c'est bien Roger Federer. D'abord parce que le Suisse était, avant l'avènement du Serbe, LA référence du circuit mondial dans les matches en court couvert. Ensuite, l'ancien N.1 mondial conserve, dans sa raquette, une palette de coups suffisamment large pour décontenancer n'importe qui. Enfin, parce que le format d'un match en deux sets gagnants remonte sa quote face au monstre physique serbe. Ce n'est pas un hasard si les deux victoires conquises cette saison par l'Helvète l'ont été à Dubaï (6-3, 7-5), et Cincinnati (7-6, 6-3).

Certes, "Nole" a pris le dessus à Indian Wells (6-3, 6-7, 6-2) et Rome (6-4, 6-3), mais c'est surtout dans les formats longs des tournois du Grand Chelem qu'il fait la différence (finales à Wimbledon et l'US Open cette année remportées à chaque fois en quatre sets accrochés). De manière générale, depuis 2012, lorsqu'il perd un set contre son rival serbe, Federer a du mal à gagner: il ne l'a fait que deux fois (Wimbledon 2012 et Dubaï 2014) durant cette période. Plus le match dure, plus la défaite se rapproche pour "Fed". Et la surface, a priori plus lente que l'année dernière, ne va sans doute pas l'aider à raccourcir les échanges et le match.