Poignée de main entre Djokovic et Federer 2015
Nouveau duel entre Novak Djokovic et Roger Federer | GLYN KIRK / AFP

Djokovic-Federer : Comme on se retrouve !

Publié le , modifié le

Sans grande surprise, la finale du Masters opposera, ce dimanche, à 19h, le Serbe Novak Djokovic (N.1) au Suisse Roger Federer (N.3). Une 8e opposition entre les deux hommes cette année qui devrait tenir toutes ses promesses en terme de spectacle. Si leur dernière rencontre, il y a tout juste une semaine, lors des phases de groupes, avait tourné à l'avantage du Suisse, le Serbe domine avec 4 victoires sur 7 face à l'ex-numéro 1 mondial et peut surtout se targer d'une saison éblouissante avec pas moins de 10 titres, dont 3 en Grand Chelem.

Une finale entre Novak Djokovic et Roger Federer n'a rien de très original mais est toujours la promesse d'un beau moment de tennis. Sauf en 2014 où la finale entre les deux joueurs avait tourné court en raison de l'abandon du Suisse, blessé au dos. "Djoko" s'était ainsi vu offrir son 4e titre sur tapis vert. Un an plus tard, Federer semble être en pleine possession de ses moyens et Djokovic plus fort que jamais. Samedi, en demi-finale, le Serbe n'a fait qu'une bouchée de Rafael Nadal (6-3,6-3) à l'issue d'une démonstration de force dont il a, cette saison, le secret. De son côté, Federer a, lui, remporté un duel 100% suisse face à son compatriote Stanislas Wawrinka (7-5, 6-3). "Après cette demi-finale, je me sens bien mieux que l’année dernière, a confié le natif de Bâle qui disputera dimanche sa dixième finale au Masters. Je me souviens que j’avais eu très mal au dos pendant la conférence de presse et que ce n’était pas un bon moment à passer… Là, tout va bien et c’est un soulagement pour moi". 

Si Federer, sextuple vainqueur du Masters, se montre confiant, c'est Djokovic qui, quoi qu'il en soit, partira favori de cette finale. Une finale qui sera sa quinzième finale en quinze tournois depuis son échec en quarts à Doha début janvier ! Tout est dit ou presque. En conférence de presse, samedi, Nadal a d'ailleurs prévenu : "Il est quasiment invincible cette saison". Une sensation que le principal intéressé a réfuté ... avec un soupçon de fausse modestie. "Je ne me sens pas invincible. Mais c'est très agréable quand je sens,  comme aujourd'hui (samedi), que j'ai le dessus, que je peux dicter le jeu", a en effet répondu Djokovic qui ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. "J'ai déjà eu  une carrière magnifique. Mais je veux plus". Federer est prévenu. Ce que vient chercher "Djoko", ce dimanche, ce n'est ni plus ni moins qu'une 4e couronne consécutive. Et, cerise sur le gâteau, cette performance inédite ferait entrer le Serbe encore un peu plus dans la légende du tennis mondial. 

Isabelle Trancoën