Djokovic fait le ménage dans son clan: il se sépare d'Agassi et de Stepanek

Djokovic fait le ménage dans son clan: il se sépare d'Agassi et de Stepanek

Publié le , modifié le

Tombé au 13e rang mondial, éliminé au d'entrée aux Masters 1000 de Miami et Indian Wells, Novak Djkokovic a décidé de faire le ménage dans son clan. André Agassi, qui l'avait rejoint avant Roland-Garros 2017, ne fait plus partie de son encadrement. Même chose pour Radek Stepanek, tout jeune retraité arrivé en début de saison, et déjà "limogé". "Après (le tournoi de) Miami, Novak Djokovic et son entraîneur Radek Stepanek ont décidé d'arrêter leur collaboration. L'association entre Novak et Andre Agassi est également terminée", indique le site officiel de l'ancien N.1 mondial.

Pour retrouver la confiance, Novak Djokovic a décidé de faire table rase du passé récent. Engagé dans une spirale négative, le Serbe a modifié sa structure. André Agassi, qui était arrivé à ses côtés pour la saison sur terre battue en 2017, ne fait plus partie de son staff, tout comme Radek Stepanek, qui les avait rejoint en décembre de la même année. "Novak reste déterminé et a hâte de revenir plus fort et plus résistant après une longue convalescence qui a affecté sa confiance en lui et son jeu", indique le site officiel du Serbe.

Valse des entraîneurs, pas des titres

Il faut dire que l'heure est grave. Forfait lors de la deuxième moitié de saison 2017 pour une douleur au coude, revenu à l'Open d'Australie (éliminé en 8e de finale par Hyeon Chung) mais contraint de passer par la case opération pour résoudre ce problème juste après, "Nole" n'a pas renoué avec la victoire depuis. A Indian Wells, le Japonais Taro Daniel l'avait éliminé d'entrée en trois manches, tout comme Benoit Paire à Miami mais en deux manches. Tombé au 13e rang mondial, il n'a plus gagné le moindre titre depuis celui sur gazon à Eastbourne. Il est donc bien loin le temps où il accumulait les victoires et les consécrations.

A 30 ans, il s'était séparé de Boris Becker en 2016, avant de renvoyer son entraîneur historique (depuis 2007), Marian Vajda, en mai 2017. La valse des entraîneurs va donc se poursuivre. Reste à savoir si sa mauvaise passe va s'interrompre avec le retour sur terre battue... En tous cas, il a débuté "ses préparatifs pour la saison sur terre battue et les tournois à venir", après de courtes vacances en famille.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze